AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ambulance (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

(MESSAGES) : 31 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : ambulancière

MessageSujet: ambulance (LIBRE)   Mer 6 Juil - 18:00

Heure d'orage; un des internes fume contre la porte de secours avec les doigts rouges, le regard incendié, quelques bouts de lui s'échappent au sol, en fatigue, avec lassitude. Il a plu toute la journée, sacrée merde après une sortie scolaire, plus de peine que de mal. On pouvait dire qu'à Nelson les gros accidents évitaient de sonner à la porte des habitants, voilà c'était un bus et le chauffeur était ivre, on ne change pas un monde déjà de travers. - Max garde les yeux posés sur ses collègues, ici c'est une fourmilière, ça fait déjà quelques temps qu'elle hésite à passer la nuit dans un bar miteux, mais elle a vite renoncé, pour un peu qu'on aie besoin d'elle. Elle passerait pour quoi, la rouquine?
L'été s'est levé de mauvais poil ce matin, le quartier est sans dessus dessous, il fait chaud, froid, un peu comme dans une chambre à air, les gosses se réfugient chez eux, les médecins sont de garde, les commerçants font la moue, non c'est pas un bon jour. Pas du tout.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: ambulance (LIBRE)   Mer 6 Juil - 18:10

T'es en colère contre le monde entier ce matin. Tu te réveilles la tête dans le cul et la haine au bout des lèvres. Ce matin il ne faut mieux pas t'embêter et ton colocataire le sait. Le café cool dans ton corps sans que tu prennes plaisir quand un bruit te fais sursauter, il ne manquait vraiment plus que ca " merde" t’échappes sans que tu t'en rendes compte. Tu poses ton bol et pars travailler sans dire un mot à ton colocataire . Tu avances avec la pluie qui tombes délicatement sur ton visages, tu détestes vraiment ce pays. L'été devrait déjà être là mais il à décidé de ne pas se montrer. Te voilà à marcher dans la rue quand la plus se fait plus violente, tu marches quand sans t'en rendre compte tu trébuches sur le sol et tombes. Tu râles encore plus fort et redresses avec l'aide d'un jeune homme qui te demande si tout va bien. Tu le repousses tu es vraiment pas d'humeur et marche malgré la douleur à ta cheville. Pas le temps d'aller au boulot la douleur te lances et tu fais un détour par l'hôpital à la recherche d'un médecin. Tu avais l'air ridicule avec tes cheveux long trempes et en boitant. Tu avances quand tu tombes sur une jeune fille, tu la regardes avec un sourire "Bonjour vous pouvez m'aider ?"


Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 31 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : ambulancière

MessageSujet: Re: ambulance (LIBRE)   Mer 6 Juil - 18:30

Le déluge apporte à Nelson son petit côté lunatique et désespérant, entre le chapeau des montagnes et les nuages, Max ne saurait pas faire la différence, elle essaye d'ignorer la clope au bec du gars en blouse sans trop de succès, voudrait presque s'approcher pour gratter une cigarette mais le courage s'essouffle avec son tempérament. Max fixe le macadam à plusieurs reprises, dans le tableau gris de la journée on distingue les bandes rouges sur son uniforme et le contour ciré de ses rangers. - La voilà qui débarque dans l'immense crise de larmes; l'espèce de figure alambique de l'île Sud avec ses cheveux en tornades et son air nonchalant armé d'un sourire, elle ballote, bateau jeune sur les eaux agitées. - C'est là que notre héroïne se lève, ressuscitée par l'appel au secours, elle hoche la tête, approche, saisit l'avant-bras de la fureur sur pattes, aussitôt devenue patiente. "Bonjour, t'as l'air en mauvais état. Tu t'appelles comment?" minaude Rowell en faisant signe aux deux balourds près d'l'ambulance. "EH VOUS POUVEZ AMENER UN FAUTEUIL?" Leurs faces ahuries font soupirer Max qui s'tourne vers la pauvre métisse. "Il s'est passé quoi?" Question d'éthique oblige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: ambulance (LIBRE)   Jeu 7 Juil - 23:55

Tu étais en colère contre toi même, vraiment comment tu as pu te faire mal comme çà. Toi qui avais aucune envie de passer une journée de ce type, non tu avais envie d'aller au boulot et de rentrer chez toi et de dormir comme toutes personnes censées   "Je m’appelle Chuck". Tu le dis froidement et tu la regardas avec un sourire "Desolé c'est juste que je me sens totalement conne d'être tombée comme ca mais c'est pas contre vous ". Tu fis vraiment un grand sourire pour lui faire comprendre, que tu avais rien contre elle. Tu la regarda appeler les autres médecins, cette femme te plaisais déjà par son caractère. Tu regardas finalement le fauteuil arriver et soupiras de pouvoir t’asseoir dedans "J'ai tellement honte , j'étais dans mes pensées et je suis tombée sur le trottoir depuis j'ai très mal à la cheville ". Tu sentais les larmes te monter aux yeux et tu devenais toute rouge. Tu respiras un bon coup pour éviter de pleurer comme une bébé


Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 31 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : ambulancière

MessageSujet: Re: ambulance (LIBRE)   Ven 8 Juil - 19:55

"Chuck c'est sympa j'aime bien, on va t'rentrer au chaud." Elle était comme ça aussi; tempétueuse, pas droite, la fureur de vivre dans le regard comme si elle allait changer le monde, mais bon. C'est ses ailes, elles ont fini par se faner parce que Max était fragile, comme une fleur avec tout le potentiel du monde mais aussi la terrible sensation de ne rien réussir. La voici dix ans plus tard après avoir promis de guérir un cancer imaginaire à la tête d'une troupe frustrée d'ambulanciers, perdus entre le mythe du pompier et du médecin, celui qui brave les flammes mais qui a pas l'droit à l'erreur pas une fois, c'est lui qui coupe l'océan en deux, c'est la main tendue. - Max elle le sait, elle changera pas grand chose, mais au moins elle a une voix, et de la compassion, oui ça arrive. "Faut pas que tu t'inquiètes, une foulure ça guérit vite, sauf que toi t'aimes bien courir a priori." - La rouquine poussait l'engin et les deux autres s'en retournèrent à leurs ragots à croire qu'ils étaient payés pour leurs grandes gueules. - Le tonnerre attrapa Chuck plus vite qu'elle le croyait, et elle lâchait un rapide. "C'est rien." Après un vif appel retour des halogènes à l'entrée, Max posa une main sur son épaule et l'installa dans le hall, dans le genre glauque, y avait pas mieux, bref, un hôpital. "Tu t'es déjà blessée avant? Au pied j'veux dire? Je suis pas censée toucher t'sais je suis là pour amener les patients mais j'sais qu'ils sont débordés aujourd'hui alors j'vais appeler quelqu'un mais j'voudrais pas te laisser seule. Bouge pas j'arrive."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ambulance (LIBRE)   

Revenir en haut Aller en bas
 

ambulance (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
curses of cupidon :: TROISIEME FLÈCHE ◊ la ville de nelson :: Quartier social :: Clinic center-