AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

(MESSAGES) : 434 (INSCRIPTION) : 23/05/2016

(METIER) : professeur de danse classique

MessageSujet: un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)   Sam 9 Juil - 17:52


La nuit était tombée depuis longtemps et pourtant tu ne trouvais pas le sommeil. T'avais beau te retourner dans tous les sens dans ton lit, le marchand de sable avait décidé que tu allais passer une nuit blanche. C'est en poussant un long soupir que tu décides de te lever, parce que tu savais que cela ne te servait à rien de rester coucher. Le tour de l'appartement fut vite fait et pour une fois, tu laissais Lana dormir, parce que elle, elle bossait le lendemain, tandis que toi, t'avais congé. Assise à la table de la cuisine, tu regardais le ciel étoilé, essayant de trouver une occupation qui n'allait pas réveiller tout l'immeuble. Ce n'était pas évident de s'occuper sans avoir besoin de faire beaucoup de bruit. Finalement, tu décidais de sortir faire un tour, tu serais toujours mieux à l'extérieur qu'enfermé tel un oiseau à l'intérieur. T'observais quelques instants ta tenue et décidais de sortir comme ça. Bas de jogging et petit top, c'était parfait pour se promener dans les rues désertes de Nelson et de tout façon tu comptais pas draguer, donc ta tenue importait peu. T'enfilais quand même une paire de basket et tu pris soin de fermer à clef derrière toi. Les mains enfoncées dans les poches de ton jogging, t'observait les rues totalement désertes de cette ville que tu connaissais par coeur, vu que tu y avais grandis. C'était pas ton genre dêtre dehors si tard dans la nuit et surtout toute seule, mais tu t'étais dis qu'une promenade allait t'aider à trouver le sommeil. L'ambiance était vraiment différente que la journée et tu ne reconnaissais quasiment pas certains endroit. Sans vraiment que tu t'en rendes comptes, tes pas te conduisirent tout droit vers l'un de tes endroits préférés ; le parc japonais. Tu ne savais pas si tu avais le droit de t'y promener si tard et ton regard balaya les alentours pour être sur qu'aucun gardien n'était là et t'y pénétra à pas de l'eau. Les infractions ce n'était également pas ton genre, mais tu aimais tellement cet endroit que tu n'avais pas résisté. Tes pas te conduisirent ensuite directement vers le petit bassin des carpes et rapidement, tes fesses atterrirent rapidement sur l'herbe et un doux sourire apparu sur le coin de tes lèvres. Maintenant t'espérais juste que tu n'allais pas te faire jeter par un gardien qui passerait par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

(MESSAGES) : 118 (INSCRIPTION) : 07/07/2016

(METIER) : dans l'illégalité, ou bien au milieu du chao, sur un ring.
(HABITATION) : (officiellement boxeur) T'enchaînes les coups, évites les plus dangereux et cogne encore et encore sous les acclamations. T'es un sportif, un boxeur professionnel qui enchaîne aussi bien les rings illégaux que les concours sportifs. Et comme-ci l'adrénaline n'était pas suffisamment forte, tu traînes dans des affaires louches, tu côtois les mauvais quartiers.


MessageSujet: Re: un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)   Sam 9 Juil - 18:52

« un moustique au milieu du paradis »
Adèlie
feat.
Caïn


 

 



 

 

Illud autem non dubitatur quod cum esset aliquando virtutum omnium domicilium Roma, ingenuos advenas plerique nobilium, ut Homerici bacarum suavitate Lotophagi, humanitatis multiformibus officiis retentabant.  Δ Lorem Ipsum



La ville s'est endormie, et si habituellement tu enchaînes les coups à cette heure tardive. Cette fois-ci, les blessures accumulées du dernier combat t'amènent à revoir tes habitudes. Pas de combat pour cette nuit d'été, juste un amas de pensées , un joli chaos qui tonne à l'intérieur de toi. Et bien évidement, même quand tu n'es pas sur un ring, à enchaîner les coups, tu continues malgré tout à jouer avec les limites. Celles que tu braves inlassablement sans la moindre appréhension. T'as franchis le mur de béton pour t'aventurer là où les autres n'osent s'y rendre. Une manière d'échapper aux quelques rares personnes qui ce sont aventurées dans la nuit. Des ignares et leurs bouteilles de verres, ou bien de jolies formes féminines dans un bout de tissus trop court, des stéréotypes que tu ne souhaites pas entrevoir. Du moins, pas cette nuit. Alors tu t'es aventuré là, dans ce parc japonais que l'obscurité de la nuit dissimule aux yeux des autres. Les panneaux d'interdictions et les cadenas empêchent les moins hardis, puis, le manque d'agilité des autres les condamnent à rester de l'autre côté. Une barrière, une de celle qui te permet de t'évader sans croiser la moindre personne. Alors, à l'abri des regards indiscrets et des commérages incessants du quartier social, tu lâches prise. Perd-pied le temps d'un instant en laissant ton corps tomber à la renverse pour t'allonger sur l'herbe. Les bancs sont bien là, à quelques mètres de toi, et pourtant, tu préfères être là; à admirer un ciel étoilé qui s'estompera au fil des heures. Le scintillement des étoiles te fascine au point d'en oublier ce flot de pensées qui résidait en toi. Alors, quand un bruit résonne à l'arrière de ton champ de vision, l'apaisement soudain disparait aussitôt. Quelqu'un a franchit les interdictions, t'en es certains. Un intrus au milieu de ton propre paradis. Un son qui suffit déjà à mettre tes sens en alerte. Et au lieu de rester là, tu te redresses, observes l'obscurité dans ses moindres recoins pour entrevoir l'origine de ce brouhaha. De là où tu es, cette silhouette te semble étrangère, et les ombres t'empêchent d'entrevoir ces traits familiers que tu connais déjà. Alors, tu te contentes simplement de hausser le ton de ta voix dans l'espoir qu'elle s'éloigne aussitôt de là. « Vous feriez mieux de déguerpir d'ici. » t'as l'habitude. Il suffit d'une remarque, et les intrus s'éclipsent aussitôt en croyant se retrouver face au gardien.


 

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

(MESSAGES) : 434 (INSCRIPTION) : 23/05/2016

(METIER) : professeur de danse classique

MessageSujet: Re: un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)   Sam 9 Juil - 19:13


T'es là, tranquillement assise au bord de l'eau, regardant les quelques cartpes qui comme toi ne dorment pas. Tu ne les voient pas réellement, tu les entends simplement quand elles touchent l'eau de leurs nageoires, signe qu'elles sont en activités. Des fois, tu aimerais bien être un animal, la vie serait tellement plus simple. Enfin, après cela dépend dans quelle peau tu te mets, parce que tous les animaux n'ont pas la vie facile. Tes doigts jouent avec les brins d'herbes et ton esprit se perd dans le noir de la nuit. Tu pourrais rester comme ça des heures, ce calme t'apaise, te fait vraiment du bien. Les minutes passent et tu ne réalises même pas qu'une présence se trouve juste dans ton dos, une présence qui était déjà là avant que tu arrives. Ce n'est qu'au son de la voix masculine, que tu le réalises et un petit cri s'échappe d'entre tes lèvres, pendant que ton coeur fait un bon dans ta poitrine. Toi qui pensais être seule, c'était loupée... Tu te retrouves rapidement rapidement sur tes pieds et tu fais vite face à la personne qui te fait face. Grâce à un petit rayon de lune, tu découvres Cäin devant toi et un soupir s'échappe d'entre tes lèvres. Oh Caïn ! Tu devrais avoir honte de m'avoir fait peur... Tu sais que je suis une vraie trouillarde. Un petit sourire nait lentement sur tes lèvres, vraiment soulagée que se soit lui et pas un vieux gardien grincheux qui t'aurait expulsé avec un pied aux fesses. Tu remets quelques mèches de ta chevelure en place, pendant que ton regard parcours rapidement les alentours avant de se reposer sur lui. Comment ça se fait que t'es là ? T'avais aucun combat cette nuit ? Tu l'avais rencontré il y a quelques mois, en pleine nuit également et depuis cette nuit, il te fascine, tu l'admires. T'aimerais avoir un peu de son audace pour pouvoir faire un quart de ce qu'il fait de ces nuits. Mais pour le moment tu es bien trop trouillarde pour y parvenir et tu te contentes de te laisser entrainer de temps en temps par le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

(MESSAGES) : 118 (INSCRIPTION) : 07/07/2016

(METIER) : dans l'illégalité, ou bien au milieu du chao, sur un ring.
(HABITATION) : (officiellement boxeur) T'enchaînes les coups, évites les plus dangereux et cogne encore et encore sous les acclamations. T'es un sportif, un boxeur professionnel qui enchaîne aussi bien les rings illégaux que les concours sportifs. Et comme-ci l'adrénaline n'était pas suffisamment forte, tu traînes dans des affaires louches, tu côtois les mauvais quartiers.


MessageSujet: Re: un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)   Dim 10 Juil - 12:39

« un moustique au milieu du paradis »
Adèlie
feat.
Caïn


 

 



 

 

Illud autem non dubitatur quod cum esset aliquando virtutum omnium domicilium Roma, ingenuos advenas plerique nobilium, ut Homerici bacarum suavitate Lotophagi, humanitatis multiformibus officiis retentabant.  Δ Lorem Ipsum



A ton grand damne, la silhouette qui s'est égarée dans ce lieu ne s'enfuit pas. Bien au contraire, ses pieds s'éternisent à quelques pas des tiens tandis qu'une voix qui t'es familière vient à s'extirper entre ses lèvres rosées. C'est bien ta veine ça. Tu t'éloignes de l'agitation des quartiers, tu t'aventures dans les sentiers battus pour finir en face à face avec une connaissance. Alors, même si les jurons s'enchaînent en ton esprit, maudissant cette foutue malchance qui s'est immiscée en toi cette nuit , tu t'abstiens de les laisser s'échapper de tes lèvres. Adélie ne mérite pas ces mots-là. Trop loin pour discerner les traits de son visage à travers l'obscurité de cette nuit, t'en viens alors à t'avancer légèrement vers elle. La chance de croiser une jeune-femme aussi coincée et réservée qu'elle dans ce lieu inaccessible était aussi maigre que celle de croiser Naïm au bras de Chucky. Et pourtant, elle est bien là, face à toi. Et puis, dans la foulée de son audace elle te largue des mots. D'anodines petites phrases qui se conclut par ton manque de combat. Une question qui t'irrites malgré-tout, une de celles que tes amis gardent en leur esprit sans se risquer à l'émettre à haute-voix. Le genre de petite question que tu hais. Si t'es là, sans la moindre balafre c'est forcément que tu n'as aucun combat en cette nuit d'été. Sinon tu ne serais pas là, pas à regarder le ciel, le visage parfaitement propre. Alors, t'essayes de retenir les mots qui menacent de s'extirper entre tes lèvres. Des mots durs, des mots sourds, des mots bien trop durs pour la petite fille qu'elle est encore. Et au lieu de ça, tu l'observes attentivement en envoyant joliment valser sa question par le biais d'une autre.   « Et toi Holmes, depuis quand tu t'aventures dans l'interdit ? » et dans toute ta splendeur, t'enfonces un peu plus le couteau dans la plaie. Provoque son agacement en laissant ton habituel petit sourire en coin s'immiscer sur ton visage. Finalement, ton sang-froid n'est qu'éphèmère. Pas de jurons, mais une remarque acerbe qui file. « à cette heure-ci, les filles comme toi dorment déjà. »




© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

(MESSAGES) : 434 (INSCRIPTION) : 23/05/2016

(METIER) : professeur de danse classique

MessageSujet: Re: un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)   Dim 10 Juil - 12:50


Tu le croisais très rarement, parce que bien souvent quand il était de sortie, tu étais confortablement installée dans les bras de Morphée. Les rares fois où tu le voyais, c'était en soirée, quand la bande arrivait à te faire sortir jusqu'au petit matin mais tu passais rarement du temps en sa compagnie. Ce qui était un peu dommage, parce que tu adorais ça, il faisait tout pour que tu éclates, que tu sortes de ton petit chemin tracé et bien souvent il y arrivait. T'étais donc un peu surprise de le voir là, devant toi et tu te disais que certainement la même chose pour lui. Les bras croisés, tu le regardais faire quelques pas dans ta direction et t'espérais qu'il allait s'arrêter, parce que toi, si tu faisais quelques pas en arrière, tu allais finir dans le bassin des carpes et le bain de minuit ne te tentait pas réellement. Maintenant qu'il se trouvait encore plus près, tu pris le temps de le détailler et souris en entendant sa remarque. Il esquivait ta question, question qui était totalement bête maintenant que tu le réalisais. Depuis qu'un séduisant prince de la nuit m'a donné le goût de l'aventure. Un nouveau petit sourire naquit sur tes lèvres, pendant que tu remettais tranquillement quelques mèches de tes cheveux en place. Tu pouvais comprendre son étonnement, parce qu'en tant normal tu attendais qu'il te propose de faire des choses illégaux, mais là tu ne savais pas pourquoi, t'avais décidé de tenter le diable toute seule, comme une grande. Peut-être pour te prouver que même toute seule tu pouvais y arriver. Les filles comme moi ? Tu es entrain de me sous-estimer cher Caïn. Je suis peut-être une trouillarde, mais je ne suis pas forcement une couche-tôt. Et c'était vrai, tu avais toujours mille choses à faire et tu te couchais rarement avant minuit, même en pleine semaine et pourtant tu avais toujours l'air d'avoir dormis des heures et des heures. T'es quand même pas venu prendre un bain de minuit hein ? Parce que je suis pas certaine que les carpes réussissent à survire devant un séduisant jeune homme tout nu devant elles. Ton regard se promena quelques instants sur son corps et tu étais étonnée par ta propre audace, mais il n'y avait qu'avec lui que tu réussissais à te comporter ainsi. A force qu'il te pousse hors de tes limites, tu y arrivais un peu mais seulement quand tu étais seule avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

(MESSAGES) : 118 (INSCRIPTION) : 07/07/2016

(METIER) : dans l'illégalité, ou bien au milieu du chao, sur un ring.
(HABITATION) : (officiellement boxeur) T'enchaînes les coups, évites les plus dangereux et cogne encore et encore sous les acclamations. T'es un sportif, un boxeur professionnel qui enchaîne aussi bien les rings illégaux que les concours sportifs. Et comme-ci l'adrénaline n'était pas suffisamment forte, tu traînes dans des affaires louches, tu côtois les mauvais quartiers.


MessageSujet: Re: un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)   Dim 10 Juil - 13:58

« un moustique au milieu du paradis »
Adèlie
feat.
Caïn


 

 



 

 

Illud autem non dubitatur quod cum esset aliquando virtutum omnium domicilium Roma, ingenuos advenas plerique nobilium, ut Homerici bacarum suavitate Lotophagi, humanitatis multiformibus officiis retentabant.  Δ Lorem Ipsum



Tes pas s'arrêtent enfin à quelques centimètres seulement d'elle. Une distance bénéfique pour pouvoir discerner chacune des petites réactions de la jeune-femme. Ces fameuses réactions qui te permettent de cerner les envies d'Adélie. Parce qu'à force de la côtoyer t'as finis par entrevoir la réalité. Même si elle est bien plus sage que les demoiselles de ta bande, Adélie est capable de beaucoup de choses. Et toi, ça t'amuses de voir jusqu'où elle est capable d'aller rien que pour être digne de tes attentes. Naïveté ou détermination la nuance est si infime qu'elle-même ne doit pas savoir ce qui la motive à suivre tes pas. A suivre ce fauve que tu es , au risque même de s'y brûler les ailes. Parce que si elle est prête à suivre tes pas, Adélie ignore encore beaucoup de choses sur les conséquences que peuvent avoir certaines décisions. « Depuis qu'un séduisant prince de la nuit m'a donné le goût de l'aventure. » ton sourire s'élargit instinctivement à l'entente de ses dires. Encore une fois, Adélie laisse des naïvetés enfantines s'échapper entre ses lèvres rosées. Et toi, tu ris intérieurement pour tout ces petits surnoms qu'elle t'adresse et qui ne te ressemble guère. T'es loin d'être un prince. T'es plutôt une bête, un fauve qui engloutit les choses sans crier gare. « Les filles comme moi ? Tu es entrain de me sous-estimer cher Caïn. Je suis peut-être une trouillarde, mais je ne suis pas forcement une couche-tôt.. »  Silencieusement, tu l'écoutes. Notes dans un coin de ta tête chacune des petites réponses qu'elle t'adressent tandis que ton petit sourire en coin s'élargit au fur et à mesure de ses mots. C'est exactement ce que répondent les filles comme elle. Celles qui veulent prétendre valoir bien plus qu'une quelconque fragilité en apparence. « T'es quand même pas venu prendre un bain de minuit hein ? Parce que je suis pas certaine que les carpes réussissent à survire devant un séduisant jeune homme tout nu devant elles. encore un compliment, un de ceux que tu ne mérites aucunement. Et pourtant, Adélie, elle insiste. Elle te voit tel que tu ne seras jamais. Un prince de la nuit, bien plus qu'une ombre qu'un quelconque homme digne de confiance.  Et face à sa petite remarque tu ne peux t'empêcher de la taquiner d'avantage. De lui faire perdre pieds, le temps d'un instant. Tes doigts attrapent le bas de ton T-shirt pour le retirer de ton corps. Une manière comme une autre de la déstabiliser un peu plus. Une envie de montrer à cette gamine que les mots peuvent avoir de rudes conséquences.  « Je comptais m'y baigner en boxer, mais t'as raison, nu cela risque d'être bien plus agréable. » et si tes doigts s'empressent à déboutonner tes vêtements, tes prunelles , elles, observent ce visage enfantin face à toi se décomposer face à toi. Et lorsqu'elle menace de rougir, tu t'arrêtes enfin pour te rhabiller.  « Mais pas ce soir, tu risquerais fort de ne pas y survivre toi non plus. »





© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

(MESSAGES) : 434 (INSCRIPTION) : 23/05/2016

(METIER) : professeur de danse classique

MessageSujet: Re: un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)   Dim 10 Juil - 14:46


Tu savais très bien que Caïn te voyait comme une petite fille fragile qui n'ose pas sortir des sentiers battus et qui est prête à pleurer à la moindre occasion. Tu l'étais un peu, tu devais bien l'avouer mais t'essayais de te défaire de cette image depuis que tu le connaissais. Tu aimais tellement ce qu'il faisait, le fait qu'il arrive sans aucun mal à sortir des sentiers pour braver la loi que tu ne pouvais pas t'empêcher de faire la même chose. C'était peut-être puéril mais peut-être qu'ainsi tu prendrais un peu plus confiance en toi et qu'enfin les hommes te verraient autrement que la bonne copine qui était toujours là pour les aider à trouver des plans. Rien que d'y penser, t'avais envie de faire encore plus de choses illégal, sans vraiment qu'elles soient illégales, parce que tu n'avais quand même pas envie de te retrouver derrière les barreaux. Quand tu lui dis que tu espérais pour les petits poissons qu'il n'allait pas prendre de bain, tu ne t'étais pas vraiment attendue à ce qu'il te prenne à la lettre. Enfin si, t'aurais du t'en douter, mais t'avais pas encore cette habitude et cette façon de réfléchir. C'est en le voyant enlever son T-shirt que tu réalisais la portée de tes paroles. Ton regard s'attarda quelques instants sur son torse impeccablement musclé et t'avais l'impression que ta bouche s'ouvrait toute seule, un peu comme dans les films. Ton regard suivit ensuite ses doigts qui descendirent vers son pantalon et là tu sentis tes joues commencer à rougir. Est-ce qu'il allait vraiment le faire ? Une partie de toi espérait bien qu'il allait le faire, parce que tu devais avouer qu'il était très canon et que le mater ne te dérangeais pas, bien au contraire. Sauf que la partie censée de ton cerveau criait à tout vas et au même moment, il arrêta pile ses gestes, comme s'il avait tout entendu. C'est aussi à cet instant que tu réalisais que tu avais arrêté de respirer, comme une petite gamine prête à voir une surprise. Ah bon, tu es sur de toi ? Peut-être que ton corps va me faire ni chaud ni froid. Un petit sourire s'agrandit sur mon visage, en sachant que c'était un beau mensonge que tu venais de lui dire. Son corps te faisais de l'effet, tu devais l'avouer. Mais quelle femme ne serait pas attiré par Caïn ? Il avait tout ce qu'il fallait là où il fallait. C'était un fantasme sur pied. L'envie de jouer avec lui, de lui lancer quelques défis pour qu'il fasse de même pour voir jusqu'où tu étais capable d'aller dans un endroit totalement désert te tenait beaucoup. Tu détaillais son visage tout en te mordillant légèrement la lèvre. Et me tente pas de découvrir ce qui se cache réellement sous ses vêtements hein, parce que sinon j'ai bien envie de te lancer des petites actions. Un petit rire s'échappa d'entre tes lèvres et ton regard se promena une nouvelle fois sur les alentours. T'étais bien là avec lui, mais t'avais quand même un peu peur de te faire surprendre par les gardiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

(MESSAGES) : 118 (INSCRIPTION) : 07/07/2016

(METIER) : dans l'illégalité, ou bien au milieu du chao, sur un ring.
(HABITATION) : (officiellement boxeur) T'enchaînes les coups, évites les plus dangereux et cogne encore et encore sous les acclamations. T'es un sportif, un boxeur professionnel qui enchaîne aussi bien les rings illégaux que les concours sportifs. Et comme-ci l'adrénaline n'était pas suffisamment forte, tu traînes dans des affaires louches, tu côtois les mauvais quartiers.


MessageSujet: Re: un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)   Lun 11 Juil - 15:04

« un moustique au milieu du paradis »
Adèlie
feat.
Caïn


 

 



 

 

Illud autem non dubitatur quod cum esset aliquando virtutum omnium domicilium Roma, ingenuos advenas plerique nobilium, ut Homerici bacarum suavitate Lotophagi, humanitatis multiformibus officiis retentabant.  Δ Lorem Ipsum



Du coin de l'oeil tu n'as pu t'empêcher d'observer chacune des petites réactions de la jeune-femme. Un petit régal pour ton égo qui s'est amusé de l'effet ressenti par la demoiselle uniquement par le biais d'un haussement de t-shirt.  Et même si t'es capable de beaucoup de choses, ce soir, l'envie de poursuivre le jeu a déserté de ton être. T'as pas la moindre envie de te laisser entraîner dans le jeu d'une demoiselle qui veut se rincer l'oeil sur ton corps. T'as beau être le roi des idioties, un jeune-homme avide de gamineries, celles de @Chuck Rowan quelques heures plus tôt t'ont laissé un goût amer dans la bouche. Certaines idioties, aussi banales soient-elles n'en valent pas la peine. Alors, quand les mots s'extirpent une nouvelle fois entre ses lèvres, toi, t'as juste envie de rire aux éclats.  «  Ah bon, tu es sur de toi ? Peut-être que ton corps va me faire ni chaud ni froid » si ses jolies joues cramoisies n'auraient pas prit la moindre teinte, tu l'aurais peut-être cru. Et peut-être même alors que ton égo en aurait prit un coup. Mais là, aprés le chaos qui s'est glissé dans son corps, t'as juste envie d'éclater de rire devant l'idiotie qu'elle tente de te faire avaler.  « Et me tente pas de découvrir ce qui se cache réellement sous ses vêtements hein, parce que sinon j'ai bien envie de te lancer des petites actions.  » A force de te fréquenter, la petite dévoile une audace assez distrayante à ton goût. Elle a apprit les choses, a calqué ses réponses su les tiennes et commence à présent à entamer d'anodines petites répliques. Alors, ça t'amuses un peu. « A quoi bon mentir quand ton corps parle à ta place, Adèlie , même le fond de ta petite culotte doit y avoir laissé une trace. » , ta délicatesse dans tout ses états. Des mots malsains, des vérités qui dérangent, et toi qui jubile devant les réactions de la jolie-demoiselle. Elle a beau essayer de répliquer à tes dires, toi, tu sais comment la déstabiliser. Et au lieu de poursuivre, tu te contente de répondre en cessant le jeu. A croire que les gamineries de Chucky entachent ta soirée. « Ne joues pas sans savoir les conséquences. Puis, qui te dit que j'exécuterais tes défis ? Les gamineries de ce genre c'est pas mon truc. »






© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

(MESSAGES) : 434 (INSCRIPTION) : 23/05/2016

(METIER) : professeur de danse classique

MessageSujet: Re: un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)   Lun 11 Juil - 21:23


Tu te demandais bien comment tu avais eu l'audace de passer la barrière fermée à clef et d'avoir réussis à t'asseoir près du bassin sans prendre tes jambes à ton cou. Qui sait, peut-être que les minis cous donné par le jeune homme qui se trouvait en face de toi était entrain de fonctionner et si c'était le cas, il fallait que tu le remercies tout de suite. En entendant Caïn te dire que ton corps t'avait trahis, tu baissas quelques instants les yeux avant de le regarder. T'avais zappé que tout le monde arrivait à lire en toi comme dans un livre ouvert. Tu poussais un léger soupir. D'accord, je l'avoue... T'es canon et tu me donnes envie de te sauter dessus. Mais malgré toute ma petite culotte est encore sèche. Dire la vérité était beaucoup plus simple, même si des fois tu préférais te la garder pour toi. Sans vraiment savoir comment, l'idée des défis sortis de ta petite bouche et tu le regrettais presque aussi tôt. Ce n'était pas toi d'être autant téméraire, même en face de lui. Malheureusement, ou pas d'ailleurs, il refusait à demi-mots l'idée des défis et cela te soulageait presque. Tu te passais légèrement une main dans les cheveux, ne sachant pas si tu devais rentrer dans son jeu ou pas. Tu l'observais quelques instants sans rien dire, hésitant vraiment sur ce que tu devais dire et cela t'agaçais légèrement. Bon hum... D'accord très bien. Alors dis-moi ce que tu fais ici ? T'avais peut-être un rencard et je t'ai cassé ton coup ? encore une fois, tu disais vraiment n'importe quoi et les mots sortaient sans que tu réfléchisses vraiment. Un léger soupir s'échappa d'entre mes lèvres quand tu réalisais ce que tu venais de lui demander. Vraiment, il y a des fois où tu devrais tourner sept fois ta langue dans ta bouche avant de parler. En fait non, t'as pas besoin de me parler. Ta vie sexuelle ne me regarde absolument pas. Tu te retournais légèrement pour observer la petite mare, un petit peu mal à l'aise d'être là en face de lui et de dire que des bêtises comme une adolescente devant un garçon pour qui elle aurait le béguin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)   

Revenir en haut Aller en bas
 

un soir mon prince viendra me sauver (CAÏN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» URGENT aidez moi à sauver 2 caniches - ADOPTES
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
curses of cupidon :: TROISIEME FLÈCHE ◊ la ville de nelson :: Quartier culturel :: Miyazu Japanese Garden-