AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dieu est peut-être éternel, mais pas autant que la connerie humaine. (Adélie & Iris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

(MESSAGES) : 47 (INSCRIPTION) : 09/07/2016

(METIER) : Etudiante en médecine, elle vise évidemment le doctorat. Elle est infirmière à l'hôpital afin de payer ses études.
(HABITATION) : Quartier détente, celui qui la représente le mieux. Celui des conneries et du rire.


MessageSujet: Dieu est peut-être éternel, mais pas autant que la connerie humaine. (Adélie & Iris)   Mar 12 Juil - 21:27


Le ridicule ne tue pas, ou presque.
feat. Adélie
La semaine est ennuyante à mourir. Iris peine à trouver l'équilibre entre son boulot et ses études. Tant et si bien qu'elle manque de sommeil et fait la sieste dès qu'elle rentre chez elle, s'affalant dans son canapé, incapable de bouger jusqu'à son lit. Même en rampant. La jeune femme enchaîne les grosses journées, les cernes commencent à apparaître tandis qu'elle entend des remarques par ses collègues qui la sentent fatiguée. La brune se contente d'hocher la tête en déclarant que tout va bien. Le jour de son repos, évidemment, la concernée ne sort pas de son lit, rattrapant toutes ses heures de sommeil. Emmitouflée dans sa chaude couverture, elle dort comme une masse. Puis, son téléphone vibre, ce qui ne manque pas de la réveiller en sursaut. Bougeant dans tous les sens, son téléphone tombe lourdement au sol, l'obligeant à ouvrir les yeux pour lire le message. Celui-ci vient de son amie Adélie qui lui rappelle qu'elle fait un court de danse ce soir. Pas n'importe quelle danse, de la danse classique avec le tutu et tout le tralala. Un vrai déguisement, mais bon, Iris a envie de tenter l'expérience. Peut-être va-t-elle gagner en souplesse. Enfin, c'est ce qu'elle croit, car la seule chose qu'elle va accomplir, c'est sa honte et le rire des gens. Mais bon, le regard des autres, la jeune femme ne s'en soucie plus depuis l'adolescence. Elle sait que tout le monde juge tout le monde, alors autant vivre pour soi, pas pour les autres. Tant que les vrais amis restent présents, rien ne peut l'ébranler. Adélie fait partie irrémédiablement de ces personnes là, celles qui lui sont chères. Les deux jeunes femmes se connaissent depuis suffisamment pour se faire confiance, et ce, aveuglément.

Fourrant les affaires dans son sac à main, elle attrape un vieux jean et un t-shirt ainsi que des baskets trouées et se rend à la salle où l'attend son amie ainsi que d'autres personnes présentes. La brune passe par les vestiaires, rejoignant ensuite les autres.

- Coucou Adé !

Crie-t-elle, tous les regards se tournent en sa direction. Iris est vêtue d'un tutu rose bien girly, à en mourir de rire. Tant et si bien que lorsque son regard croise celui de son amie elle éclate de rire.

© MADE BY SEAWOLF.

_________________


She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

(MESSAGES) : 434 (INSCRIPTION) : 23/05/2016

(METIER) : professeur de danse classique

MessageSujet: Re: Dieu est peut-être éternel, mais pas autant que la connerie humaine. (Adélie & Iris)   Jeu 14 Juil - 10:41


Comme tous les jours de la semaine, tu passais ta journée dans ta salle de cours. Il y a des fois où tu aimerais plutôt faire un boulot assise derrière un bureau, mais tu savais que tu ne tiendrais pas longtemps. T'étais du genre à toujours bouger et la danse t'aider à évacuer ce besoin. Et puis, tu adorais transmettre ton savoir, que se soit aux petits ou aux plus grands. De plus, tu apprenais aussi beaucoup de choses en leur compagnie, c'était donc un des points qui ne te ferait jamais changer de métier. Aujourd'hui, tu donnais que des cours sur la danse classique, dans que tu préférais parmi toutes celles que tu enseignais. On t'avais déjà demandé plusieurs fois pourquoi cette danse et pas une autre, tu n'avais jamais réussis à donner de réponse. C'était indescriptible et tu ne savais donc pas comment l'expliquer avec des mots. Vu que tu donnais des cours à des débutants, t'avais décidé d'envoyer un message à Iris, parce que tu aimais l'entrainer dans de nouvelles expériences et heureusement pour toi, elle était toujours prête à relever les défis. De plus, tu savais que c'était son jour de congé, tu lui avais donc envoyé le message assez tôt, pour que ton amie puisse se reposer un peu avant de venir à ton cours, parce que tu savais qu'elle avait des journées plus que chargés entre son boulot et les cours. Alors que tes premiers élèves arrivaient bruyamment pour leur premier cours, tu te demandais si elle allait vraiment venir, vu que tu n'avais pas eu de réponse de sa part. Au moment où tu tournais le dos à la porte pour mettre le premier cd qui allait faire débuter ton cours, tu entendis quelques rire, ce qui ne te fit pas retourner, vu que certains rigolaient depuis leurs arrivées dans la pièce. Se ne fut qu'en entendant ton prénom provenant de la voix de ton amie que tu retournais et qu'à ton tour t'éclatais de rire. Coucou Iris. Et bien, je ne pensais pas que tu allais mettre la tenue traditionnelle. Tu sais, un legging et un T-shirt aurait tout aussi bien convenue. Tu t'approchai de ton amie pour déposer un petit baiser et au passage tu observais tes autres élèves, qui eux, étaient tous vétus comme toi ; Un t-shirt et un legging ou un bas de jogging. Tu retournais ensuite rapidement te remettre à ta place, laissant ton grand sourire sr les lèvres. Et bien... Bienvenue à tous pour ce premier cours. Aujourd'hui, nous n'allons pas faire quelque chose de difficile. Nous ferons simplement des exercices de base pour que je puisse voir le niveau de chacun et pouvoir préparer au mieux les prochains cours pour que vous puissiez tous suivre et progresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dieu est peut-être éternel, mais pas autant que la connerie humaine. (Adélie & Iris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On ne peut pas lutter contre le système, mais on peut toujours le foutre en l’air ! (Elizabeth)
» Un Show Off peut faire des faux-pas, mais ne perd jamais !
» ESPE + Tu connais peut être ma maison, mais tu ne me connais pas.
» La peur des autres peut-être un qualité , mais reste souvent un défaut ~ Nausicaa
» Lame Tempêtueuse ♦ "Je suis peut-être différent, mais je préfère ça que de vous ressembler, car au fond, vous êtes tous les mêmes." |Histoire à finir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
curses of cupidon :: TROISIEME FLÈCHE ◊ la ville de nelson :: Quartier social-