AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ton absence emplit mon horizon (Cassiopée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité

MessageSujet: Ton absence emplit mon horizon (Cassiopée)   Sam 6 Aoû - 19:46

Levé à 6heures du matin, je ne pensais pas passé une journée si longue pour autant. Pourtant, à peine levé ce matin là, je sentais que cela allait être pénible jusqu'au soir... Je tournais déjà en rond à peine ma douche prise, mes vêtements enfilés et mon café avalé.
Je me suis finalement décidé à prendre le journal qui dépassait de ma boite aux lettres avant de remonter aussi vite. Rien n'avait d'intérêt, mes pensées vagabondaient ailleurs, comme toujours depuis mon arrivée en ville en fait.
Cassiopé occupait la moindre de mes pensées, était présente dans la moindre action de cette journée, alors pour la chasser une bonne fois, j'ai été enfilé mon short et mon tee-shirt de sport pour courir.

C'est dans le Queen's Gardens que j'ai fait escale, je me suis dit que voir la nature pourrait m'aider à me changer les idées, à ne penser qu'à mettre un pied devant l'autre, mais c'était sans compter sur la chevelure longue et bouclée qui venait de passer à coté de moi.
Sur le coup, je n'ai pas fait tilt, alors tout en continuant ma course, j'ai finalement pris la décision de me retourner pour voir à nouveau, être certain de cette impression. Une boule s'était formée dans mon ventre, cette même boule que j'avais quand elle est partie...
*Cassiopée* Je me suis arrêté finalement, incapable de savoir quoi faire, entre lui courir après, la laisser se rendre compte que j'étais là, crier son nom au risque de la faire fuir... Elle n'était pas seule, j'allais peut être la déranger après tout.

Cela faisait quatre mois qu'elle était parti, quatre fichu mois d'errance, de silence, d'enquête, je ne pouvais plus attendre. *Attends Jo', ça fait quatre mois que t'attends, tu peux bien encore attendre qu'elle soit seule, non?* Faisant taire ma conscience, je marchais déjà en direction de ma moitié -si il était encore possible de l'appeler ainsi- et bien qu'elle avait continué de marcher avec le petit groupe avec elle, je l'ai rapidement rejointe.
Un instant dans son dos, je me suis figé après avoir senti son parfum... Inconsciemment, j'ai fermé les yeux et je me suis à nouveau retrouvé allongé à coté d'elle dans le lit que nous partagions, ce même lit dans lequel je n'ai plus su dormir après son départ.

Tendant un bras vers elle alors qu'elle était de nouveau à l'arrêt, j'ai touché doucement son épaule gauche pour la faire se retourner et à mesure que son visage se tournait vers moi, la boule au creux de mon ventre prenait de plus en plus de place... Dans un souffle, j'ai simplement lâché : « Cassiopée... » A la fois soulagé et anxieux, j'ai laissé tombé ma main mollement contre mon corps, déjà prêt à recevoir la moindre réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 37 (INSCRIPTION) : 05/08/2016

(METIER) : infirmière

MessageSujet: Re: Ton absence emplit mon horizon (Cassiopée)   Sam 6 Aoû - 20:17


Comme tous les matins depuis ton arrivée en ville, tu buvais un bon café au lait, après avoir pris ta douche bien entendu. C'était un rituel que tu avais depuis des années et t'avais eu beau essayer, jamais t'avais réussis à en changer. Prendre une douche te permettrait de te réveiller à moitié et le café t'aidait à te réveiller totalement. Avant ces deux choses, il était inutile de te parler, tu ne répondrais certainement pas. Pour une fois, tu pouvais prendre tout ton temps, car on t'avais donné congé, chose plutôt rare dans ton métier d’infirmière. Enfin bon, tu n'allais pas te plaindre, parce que t'avais enchainé pas mal de garde depuis ton engagement et une journée de repos ne pouvait que te faire du bien. En buvant ton café, tu pris donc le temps de lire le journal, chose que normalement tu faisais durant tes cours moment de pause à l'hôpital et t'avais rarement l'occasion de lire un article en entier. Tu te demandais presque comment t'allais occuper ta journée, mais heureusement, le soleil qui brillait te fit rapidement prendre une décision. En tant normal le sport était quelque chose d'essentiel dans ta vie mais depuis ton arrivée ici, tu n'en avais pratiquement pas fais. Du coup aujourd'hui, tu décidais de rattraper ton retard. A peine ta tasse déposé dans ton évier, tu filais dans ta chambre, enfiler une tenue pour aller courir. Il ne faisait pas trop chaud ni trop froid, c'était le temps idéal pour toi. Ta tenue enfilée, il ne te restait plus qu'à décider où tu allais aller courir pour te dépenser. Ton choix se porta rapidement le Queen's Garden, un endroit que tu appréciais beaucoup depuis ton arrivée en ville. Alors que tu venais d'entrer dans le parc, ton regard fut rapidement attiré par un jeune homme arrivant en face. Il n'était pas mal de loin, tu devais bien l'avouer et depuis que tu t'étais installée en ville, tu n'avais rencontré personne. sauf que quelques instants plus tard, alors que tu étais toujours entrain de le regarder, il devint plus clair dans ton champ de vision et ton coeur fit un bon dans ta poitrine. Non, cela n'était pas possible, il ne pouvait pas être là. Juste parce que tu avais encore un doute, tu te mis à la hauteur d'une parfaite inconnu, essayant de lui faire croire que tu courrais accompagner. Sauf que s'il te connaissait bien, il savait qu'en tant normal, tu courrais seul. Une fois dépassé, tu poussas un soupir de soulagement et ralentis ta course, laissant l'inconnue prendre de la distance sur toi. T'aurais pas du faire ça, oh non, t'aurais du continuer de courir et ça tu le réalisais au moment où sa voix te parvint aux oreilles. Tu retins ta respiration alors que lentement, très lentement tu te retournais pour lui faire face. Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu t'étais pas du tout attendu à le voir débarquer en ville, t'avais tout fait pour t'éloigner le plus possible et t'avais pensé que la Nouvelle-Zélande c'était assez loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Ton absence emplit mon horizon (Cassiopée)   Dim 7 Aoû - 11:28

C'était bien elle, elle se tenait devant moi droite comme à l'accoutumée. C'était comme si il n'y avait jamais eu cette pause, cette absence, la revoir me faisait sourire bêtement de soulagement. Alors bien sur, elle ne s'attendait pas à ce que je sois là évidemment, comment aurait-elle pu se douter que je l'a retrouverai? Mais aussi, comment a t-elle pu être aussi naïve et croire que je ne la retrouverai jamais? C'était évident que j'arriverai à la retrouver, vous ne trouvez pas? Il fallait dire qu'elle n'avait cherché trop loin non plus l'absence, elle avait gardé la même identité, avait toujours la même apparence... Mais comment lui en vouloir? Puis en plus, ça m'avait permis de ne mettre que quatre mois à la retrouver. Quatre fichus mois, mais seulement ça.

Étonnée, elle me faisait face et l'espace d'un instant j'ai souhaité la prendre dans mes bras pour prendre davantage conscience de sa présence, lui crier mon bonheur de l'avoir retrouvé... mais en vrai, je n'ai pas bougé d'un pouce. Les épaules quelques peu affaissées, j'ai mis mes mains dans mes poches pour prendre un semblant de distance et tout en jouant avec mon trousseau de clé, j'ai lâché : « Je voulais te voir... »

Elle allait peut être me prendre pour un cinglé de l'avoir suivi, de l'avoir cherché, mais pouvait-elle vraiment m'en vouloir d'avoir tenté le coup? Elle me connait depuis toujours, comment pourrait-elle penser une seule seconde que je n'aurai jamais essayé de la retrouver? Souhaitant rester dans les tranchées, j'ai essayé de reprendre de façon calme et simplement pour paraitre toujours aussi gentil : « Tu n'as pas changé... Tu es... » *toujours aussi belle* Mais je n'ai pas fini ma phrase à voix haute, je sentais que j'aurai été trop loin et il fallait que je reste à ma place, il ne fallait pas que je l'a fasse fuir... pas encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 37 (INSCRIPTION) : 05/08/2016

(METIER) : infirmière

MessageSujet: Re: Ton absence emplit mon horizon (Cassiopée)   Lun 8 Aoû - 19:49


T'avais réellement espéré que se soit un mirage ou simplement une personne qui lui ressemblerait beaucoup. Après tout, il n'y avait aucune raison pour qu'il se retrouve ici, en Nouvelle-Zélande. Au bout de quatre mois, il avait du comprendre que tout était réellement terminé et le jeune homme avait certainement du tourner la page, du moins à moitié. Qu'elle ne fut pas ma surprise quand je réalisais que c'était vraiment lui, là devant moi. J'hésitais entre rester pour savoir ce qu'il me voulait et prendre mes jambes à mon cou. Mais bon, s'il trouvé la ville où j'avais élue domicile, je me doutais bien qu'il n'aurait aucun mal à trouver mon adresse. Un léger soupir s'échappa d'entre mes lèvres, croisant les bras sur ma poitrine. L'écouter durant quelques minutes n'allait pas me tuer et ça ne pouvait pas me faire de mal. Je devais même avouer qu'une pointe de curiosité montait en moi, parce que je me demandais bien pourquoi il était en ville. Il m'avait pourtant semblé être claire quand j'avais décidé de tout arrêté, mais s'il se retrouvait ici, en face de moi, c'est certainement parce que je ne l'avais pas assez été. A sa réponse, j'arquai un sourcil, m'attendant à moitié à sa réponse. Si tu voulais de mes nouvelles, t'aurais simplement pu m'envoyer un mail... J'étais plutôt froide avec lui, je ne savais pas vraiment comment me comporter face à lui maintenant que cela faisait quatre mois que nous nous étions pas vus. J'avais espéré qu'il ne prenne jamais la peine de me retrouver où s'il y arrivait, que jamais il ferait le déplacement. Moi qui avait espéré durant quelques instants que c'était simplement une coïncidence, qu'il était peut-être ici simplement en vacance. Sauf qu'avec sa remarque, je compris que ce n'était pas le cas. Je laissais néanmoins un léger sourire apparaître sur mon visage. Toi non plus. C'était plutôt étrange de ne pas savoir quoi lui dire, alors que tu le connaissais depuis des années, qu'il te connaissait par coeur et que bien entendu, tu le connaissais par coeur. Je passais lentement une de mes mains dans ma chevelure, pendant que mon regard balayait les alentours, un peu mal à l'aise d'être dans cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ton absence emplit mon horizon (Cassiopée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ton absence emplit mon horizon (Cassiopée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Une silhouette dans l'horizon
» L'HORIZON - n'a pas son pareil ...
» Peinture et décoration à l'horizon
» Ce matin, un lapin a tué un chasseur (Cassiopée) terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
curses of cupidon :: TROISIEME FLÈCHE ◊ la ville de nelson :: Quartier détente :: Queen's Gardens-