AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité

MessageSujet: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Mar 5 Juil - 2:26

Tu avais passé la soirée dans la dernier boîte de nuit à la mode et tu ne le regrettais pas du tout. Sauf que tu étais sans doute trop défoncée pour rentrer chez toi et tes pieds de toute façon, ne te suivaient plus du tout. la soirée c'était tellement bien passée que tu n'avais pas vu le temps passé, tu avais dansé toute la nuit avec un jeune homme que tu ne reverrais plus de toute manière, tu essayais juste d'oublier quelqu'un dans les bras d'autre hommes choisis au hasard au detour d'une soirée. Tu essayas de joindre Adelie pour savoir si tu pouvais dormir chez elle mais celle-ci devais déjà dormir depuis longtemps. Tu fouillas ton répertoire quand tu tombas sur ton frère enfin sur Naim tu détestais dire frère cela était beaucoup trop malsain. Tu lui envoyas un petit texto pour lui dire que tu arrivais. Tu soupiras en sentant le vent frapper ton visage. La veste que tu portais étais beaucoup trop petite pour te tenir assez chaud et se n'étais sans doute ta petite robe de soirée qui empêchait le vent de faire trembler tes jambes. Tu marchais la tête te tournais légèrement, les coktails que t'avais offert le type te montaient à la tête et surtout tu pouvais remercier Adelie pour la fausse carte d'identité ou il était marqué que tu avais 24 ans .

L'appartement de ton frère venait de faire son apparition devant toi, tu sonnas doucement et posa la tête contre le mur devant la porte en essayant de fermer autant que possible cette foutue veste. Tu regrettais tout d'un coup d'être venue chez lui mais trop pour reculer, sa tête te regardais " Coucou Na' je peux dormir ici ?". Tes yeux brillaient et tu ne tenais à peine debout, tu allais avoir droit à un sermon. Tu le poussas légèrement effleurant son torse plus que tu ne l'aurais voulu " Je te déranges, enfin tu es seul ?". Question idiote mais c'était sortit tout seul et tu le regrettais aussi tôt
Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 339 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : rien de bien légal et définitif

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Mar 5 Juil - 2:47

pour une fois, naïm n'était pas sortit ce soir. non, il avait voulu passer une soirée tranquille. une soirée à regarder la télévision. et comme à chaque fois que cela se produisait, il commandait une pizza. parce qu'il avait pas à sortir de chez lui, ni à cuisiner. c'était le bon plan. alors il prit son téléphone, vers les vingt heures, pour passer commande, la même pizza que d'ordinaire. et trente minutes plus tard, ça sonnait à la porte. naïm se leva alors en sortant son porte monnaie. quand il ouvrit la porte, il laissa un sourire étirer ses lèvres. "bonsoir." naïm se contenta de lui retourner sa salutation avant de lui tendre le billet alors qu'il récupérait la pizza. "vous pouvez garder la monnaie." rien d'extraordinaire en sachant que la monnaie en question correspondait à une somme plutôt minime. mais mieux vaut ça que rien. et puis le jeune homme ne voulait pas attendre que le livreur fouille dans ses affaires pour en sortir ce qu'il lui devait. bref. il referma la porte de son appartement en saluant le livreur. son postérieur rencontra quelques instants plus tard son canapé, le carton de la pizza venant sur ses jambes. et voilà comment il passa sa soirée. à se goinfrer de pizza, en regardant un quelconque match de football américain. ce sport a été une véritable énigme pour lui durant des années avant qu'il ne se décide à y mettre son nez.
alors qu'il venait de se glisser dans son lit, il entendit son portable vibrer sur sa table de chevet. un message de chuck. elle le prévenait qu'elle arrivait. chose qui fit froncer les sourcils du jeune homme. à la vue de l'heure, il su qu'elle revenait de soirée, ou quelque chose dans ce genre. il sortit donc de son lit, se contentant de lui répondre un simple "ok". il enfila un jogging par dessus le seul vêtement qui lui servait de pyjama ainsi qu'un simple haut sans manche. le premier vêtement qui lui était tombé sous la main. et à peine habillé, il entendit sonner. il quitta sa chambre et traversa son appartement pour ouvrir la porte et voir chuck dans un mauvais état. ivre pour dire vrai. elle ne tenait quasiment plus debout ce qui le fit simplement soupirer. il détestait la voir dans cet état. surtout que légalement, elle n'était pas censé boire. "bien sûr que tu peux dormir ici." il la laissa le pousser légèrement, nullement dérangé pas le contact entre sa main et son torse, c'était même plutôt le contraire, mais ce n'était clairement pas le moment d'avoir ce genre de pensées. il se contenta de se décaler pour la laisser entrer dans l'appartement, refermant la porte derrière elle. "je suis seul, t'en fais pas." il laissa ensuite ses yeux la détailler quelque peu. une robe un peu trop courte à son goût et une veste qui ne la couvrait que peu. "tu reviens d'où ?" il n'allait pas lui passer un savon pour le moment. non, il attendrait son réveil. pour qu'elle soit pleinement consciente de ce qu'il dit. et qu'elle retienne tout ça aussi. même s'il sait très bien qu'elle ne tiendra pas vraiment compte de ce qu'il lui dira à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Mar 5 Juil - 2:59

Tu ne sais même pas pourquoi tu t’étais décidé d'aller dormir chez lui. Tu retiras la veste la balançant sur le sol pour te diriger vers ce qu'il ressemblait à une cuisine et tu te mis à cherche avec énergie un verre pour le remplir d'eau fraîche. Oui tu avais besoin d'eau pour sentir enfin un liquide sans alcool couler dans ta gorge. Tu ouvris toutes les potes de placard devant toi quand enfin tu trouvas un verre, tu ne répondis pas tout de suite à Naim. Tu fis couler de l'eau et remplis le verre avant de tout boire d'un seul trait et de replonger ton regard dans le sien. " Avec toi je ne sais jamais, je préfère donc demander." Oui tu haïssais le savoir avec d'autre femme mais c'était la vie et tu ne pouvais rien y faire. Tu poussas un long soupir et te laissas tomber sur le sol de la cuisine. ta tête te tournais beaucoup trop pour rester encore debout color=#cc3399]" En soirée , dans la petite boîte de nuit pas loin, je suis épuisée mais c'était vraiment bien."[/color] Tu detournas le regard en lui disant cela pour le poser sur son frigo " j'ai faim tu as quelque chose à manger ?."

Oui bourrée tu étais vraiment chiante mais c'était comme ca. Tu remis tes cheveux en arrière et posa ta tête contre le meuble qui se trouvait juste derrière toi "C'était pas mal comme soirée, beaucoup de rencontres". Tu détacha les sangles de te chaussures à talons un poussa un soupir de soulagement. Tu avais tellement mal aux pieds " Tu me laisse ton lit ? ." Oui tu ne pouvais définitivement pas dormir avec lui, tu ne l'accepterasi pas enfin tu ne savais comment tu pouvais régir en ayant bu autant. Tu le regardas avec ton regard de petit chien tout mignon et changeas rapidement de sujet, tu etais vraiment insupportable bourrée " et toi ta soirée ? pas de femmes chez toi ? pas de soirée ? tu deviens vieux !.". Tu essayas de faire un petit sourire mais c'était plutôt une grimace mais tu pouvais mettre cela sous le coup de l'alcool    
Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 339 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : rien de bien légal et définitif

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Mar 5 Juil - 3:16

naïm se contenta de la suivre dans l'appartement. autant pour suivre ce qu'elle faisait que pour s'assurer qu'elle ne tombe pas ou ne casse rien. on ne sait jamais. elle tient à peine sur ses pieds, alors le fait qu'elle tombe ne l'étonnerait même pas. il la regarda se débarrasser de sa veste, la laissant au sol. il n'allait certainement pas jouer à la femme de ménage derrière elle. elle retirerait le vêtement du sol demain matin, ou après-midi quand elle sera réveillée et si possible, sobre. quand elle entra dans la cuisine, il se contenta de s'appuyer contre l'encadrement de la porte de la pièce, suivant ses mouvements en attendant sa réponse. il leva les yeux au ciel sous ses dires. "s'il y avait eu quelqu'un ici, je t'aurais directement prévenu. histoire que tu ne sois pas surprise." naïm regarda chuck se laisser tomber sur les fesses au sol. elle ne semblait pas s'être fait mal, c'était le principal. il hocha par la suite la tête, les sourcils quelque peu haussés. en fait, il était à moitié surprit qu'elle soit allé en boite. enfin, le fait qu'elle y soit allé ne le choquait pas, mais le fait qu'elle y soit entré, si. "ah parce que tu vas en boite toi ? que je ne t'y croises pas en tout cas." si naïm croisait chuck en boite, il la ferait sortir, par les cheveux même s'il le fallait. en particulier s'il la voyait danser avec un quelconque gars. tout ça parce qu'il savait très bien ce qu'il se passait dans la tête des gars à ce moment là. il ne la lâchait pas des yeux, tournant simplement le regard quand elle lui demanda s'il avait quelque chose à manger. "il reste de la pizza si tu veux. autrement je dois avoir de quoi faire un sandwich, ou des pâtes." il ne proposait rien de bien compliqué. il était trop tard pour faire compliqué et surtout, il ne savait pas faire de recettes tout droit sortit des plus grands restaurants étoilés. non, lui il se contentait des basiques. et ça lui allait parfaitement.
il roula des yeux en entendant dire qu'elle avait fait des rencontres. il n'aimait pas spécialement apprendre ce genre de choses, pour dire vrai, il aurait même préféré ne pas apprendre qu'elle était sortit ce soir. et garder en tête qu'elle était tranquillement restée dans son appartement avec des amies. "cool." sa voix s'était faite quelque peu plus froide, sans même qu'il ne le veuille réellement. mais il fit comme si de rien était. il tira une chaise et s'y installa, faisant face à chuck. il souffla lourdement quand elle lui demanda de lui laisser son lit. il n'avait pas tellement le choix de toute manière. dormir ensemble était sûrement la plus grosse connerie qu'il pourrait faire et lui laisser le canapé signifiait prendre le risque qu'elle tombe une bonne dizaine de fois par terre. "ouais. mais tu ne vomis pas dedans." il passa une main dans ses cheveux pour essayer de les remettre un minimum en place. il s'accouda sur la table devant lui, posant son visage au creux de sa main. il rit en l'entendant. "pas de femme chez moi et pas de soirée. je ne suis pas pour autant vieux. j'ai juste voulu rester au calme ce soir." il haussa alors les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Mar 5 Juil - 20:13

Tu regrettais vraiment d'être venue chez lui, être si proche de lui avec des idées aussi mal placées ne te rendais pas la tâche facile. Tu le regardas avec de gros yeux. Pourquoi il voulait t'accompagner en boîte. Tu ne pouvais supporter de le voir avec d'autre femme et surtout le voir.    "Oui que veux tu ? avec ma belle gueule je passe toute la sécurité accrochée à un bras d'un homme qui passe par là et le pire c'est que c'est super facile ". Tu mis ta main dans tes cheveux et poussas un long soupir de soulagement, tu étais contente d’être en sécurité. Tu fis des gros yeux quand il ne te proposas que trois choses, ton frère mangeait vraiment n'importe quoi et pourtant il arrivait à être canon. Tu te redressas difficilement et t'approcha du frigo    " Laisse moi faire ". Tu pris du fromage et des tomate, tu ne mangeais plus de viandes du tout et du pain. Tu le regardas avec un sourire    " Tu gardes cela pour toi, enfin pas un mot aux parents stp". Tu posas tout sur la table et retourna te mettre contre ton meuble, tu ne tenais vraiment pas debout. Si les parents apprenaient tu étais morte tu tu avais encore des choses à vivre.

  "Moi vomir ? non mais tu me prends pour qui Rowan? je sais très bien me tenir et je vais dormir comme un bébé". Oh oui comme une gros bébé , tu sentis ton portable vibrer, tu l'attrapas et un sourire se dessina. Tu avais du donner ton numéro à un jeune homme sans vraiment t'en souvenir. Tu reposas tes yeux sur Naïm, sa voix avait changé. Tu te redressa pour préparer ton sandwich et croquer dedans    "Je ne te savais pas comme ça, mais c'est plutôt cool". Oui c'était vraiment cool pour toi surtout de le savoir ici, tout seul. Tu croquas encore une fois dans ton magnifique sandwich    " tu me prêtes un vêtement pour dormir ? Un sourire doux se dessina sur ton visage et tu ne pouvais le quitter des yeux. Tu attrapas ton verre pour le remplir d'eau fraîche. Tu le posas sur la table enfin tu le croyais et celui-ci s'éclata par terre    " Oh je suis désolé"
   
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 339 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : rien de bien légal et définitif

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Mar 5 Juil - 21:00

il souffla doucement. il savait très bien que les videurs ne vérifiaient pas toutes les pièces d'identités lors des entrées. ils se fiaient souvent à l'impression qu'ils avaient des personnes, de l'âge qu'ils leur donnaient à vue d’œil. d'ordinaire, ça le faisait bien marrer de voir des filles se vanter d'être rentrées alors qu'elles n'avaient pas l'âge. et il les retrouvaient à se frotter contre un quelconque gars un peu plus tard. mais savoir que chuck faisait partie de ces filles, du moins pour la première partie, ne lui plaisait guère. "je glisserai quelques mots aux videurs la prochaine fois." et il ne plaisantait même pas. il connaissait l'un des videurs de cette boite. ils se connaissaient depuis un bout de temps. et naïm n'hésiterai pas un seul instant pour lui dire de vérifier les cartes, peut-être même qu'il lui dirait clairement de ne pas laisser chuck entrer. le jeune homme sourit quelque peu en voyant la demoiselle faire les gros yeux. il savait ce qu'elle pensait à ce moment même. ce n'était pas bien difficile de le deviner d'ailleurs. "fais pas comme si t'étais choquée. tu sais que j'aime pas cuisiner." et encore, c'était peu dire. cuisiner était comme une corvée pour naïm. vraiment. il préférait payer plus cher et ne pas cuisiner. il la suivit alors du regard jusqu'au réfrigérateur, la regardant sortir du fromage et des tomates. c'était bien plus équilibré que ce qu'il mangeait en temps normal. heureusement qu'il faisait pas mal de sport, sinon il serait clairement en surpoids. et dieu seul sait comment il le vivrait mal. il ne supporterait pas d'avoir un physique disgracieux. pour lui, sa corpulence, sa carrure, était quelque chose d'important. il ne voulait pas se laisser aller. surtout qu'il ne savait que trop bien que son physique plaisait.
sous les paroles de chuck, il hocha alors simplement la tête. il n'allait pas en parler à leurs parents. elle passerait une mauvaise journée, voire une mauvaise semaine avec ce que leurs parents lui dirait. "je ne dirais rien. mais ne reviens pas dans un état comme ça." naïm la suivit du regard sans bouger de sa chaise. la voir dans un tel état ne lui plaisait pas. il voyait bien qu'elle était mal. pas moralement, mais physiquement. elle ne tenait plus debout. elle était obligé de rester assise pour être un peu mieux, du moins c'est ce que supposait naïm en la voyant rester majoritairement les fesses contre le carrelage de la cuisine. "ce n'est pas parce que tu sais te tenir que tu ne peux pas vomir. mais je te préviens, si tu vomis, tu changeras mes draps. j'y toucherai pas." enfin, il disait ça, mais si elle venait à vomir alors qu'elle n'était pas encore sobre, il changerait les draps à sa place. même si elle était sobre d'ailleurs. "et ouais, je ne doute pas du fait que tu vas dormir comme un bébé. vu ton état, c'est la suite logique des choses." il ne répondit rien à ses prochaines paroles, haussant simplement les épaules. il ne savait pas si son comportement était mieux ainsi, ou non. mais il s'en moquait un peu pour dire vrai. il croisa ses bras contre son torse, restant assis. "ouais, je te donnerai de quoi dormir. par contre, tu vas flotter dedans. enfin, c'est pas comme si tu ne le savais pas déjà." il lui rendit alors son sourire. même s'il voulait lui faire la tête, il ne réussirait pas à tenir plus de quelques heures. alors rien ne servait de le faire maintenant, surtout pas dans l'état dans lequel elle était. il sursauta en entendant le verre se briser contre le sol. il grimaça quelque peu, laissant ses yeux se poser sur les débris. "c'est rien. ne bouge pas, tu vas marcher sur un bout de verre sinon." il se leva alors, allant simplement prendre le balais pour retirer les bouts de verre qui se trouvait sur le sol, les ramassant ensuite pour les jeter, prenant grand soin à ne pas se blesser. il ne manquerait plus que ça. chose faite, il lui fit face. "tu veux un autre verre ?" il ne pouvait même pas lui en vouloir. ça arrivait à tout le monde ce genre de choses. même à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Mer 6 Juil - 13:26

 " pas grave j'irai dans une autre boîte " Oui tu le cherchais et alors ? C'était tellement marrant de voir sa petite tête avec les sourcils levés et la lèvres tremblante.Tu essuyas délicatement ta bouche  " Non mais toi c'est pas ne pas aimer à ce stade là. C'est pire que ca, je suis sûr que si tu pouvais te faire livrer tous les jours tu le ferais". Tu posas le reste de ton sandwich sur l'assiette que tu avais sortie pour éviter de mettre des miettes partout et reposa ton regard sur Naïm  " Promis juré craché enfin pour ce soir, demain j'aurai oublié ma promesse " Un sourire charmeur se dessina sur ta bouche, oui tu en profitais et alors ? Tu avais quand même droit de t'amuser et de profiter de ta jeunesse. Tu croquas une dernière fois dans ton sandwich et remercia du regard Naïm pour ce bon petit repas .  " Oui monsieur rabat-joie. Tu es vraiment pas marrant ce soir". Pour pas être marrant, il l'était vraiment pas  "JE rangerai toute ta cuisine demain, ne t’inquiète pas je veux surtout pas que Monsieur est un appartement en bordel, a cause de sa petit soeur bourrée " Tu avais accentué le je , monsieur et petite soeur. Il fallait vraiment que tu te calmes. Tu passas ta main sur le visage  " C'est pas grave, passe moi un t-shirt cela fera l'affaire". Tu parlais froidement plus que tu ne l'aurais voulu et tu t'en voulais mais tu mettrais cela sur le coup de l'alcool demain matin à votre réveille.

Le verre venait de tomber sur le sol et tu en sursautas, tu ne t'y attendais vraiment pas. Il ramassa chaque bout de verres et te tendis un autre verre, tu le remercias du regard plutôt que de parler. Tu avais qu'une envie t'enfermer dans une pièce. Tu le regardas dans les yeux et te décalas de quelques centimètre pour ne pas être trop proche de lui  " Oui je veux bien "
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 339 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : rien de bien légal et définitif

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Mer 6 Juil - 16:00

elle le cherchait clairement là. elle semblait décidée à l'ennuyer ce soir. il la regardait alors en affichant un sourire amusé. "je connais mieux les boites du coin que toi chuck. alors je sais qui sont les videurs et comment les convaincre." et là son sourire se fit plus présent. sûrement parce qu'il ne plaisantait pas et que cela l'amusait d'autant plus. parce qu'il lui tenait tête. le jeune homme l'observa donc essuyer sa bouche, elle semblait apprécier son sandwich. c'était déjà ça. naïm rit ensuite en hochant la tête. sa sœur avait clairement raison. elle le connaissait bien, peut-être même trop bien. mieux que lui-même sûrement. il n'aimait pas l'admettre, bien qu'il savait que tout cela était la vérité. "ouais. si je pouvais me faire livrer de la bouffe tous les jours, je le ferais. mais mon porte-monnaie ne me le permet clairement pas. et mon corps ne le supporterait pas. je finirai obèse ou quelque chose comme ça." il observa son sandwich, posé sur son assiette et il tendit le bras pour le prendre, croquant un bout dedans. pas un petit bout. oh ça non. et pourtant, il n'avait même pas faim. non, c'était juste pour embêter chuck. comme il le faisait si bien. c'était sûrement la chose qu'il réussissait le mieux. surtout quand il y mettait de la volonté. il remua ensuite de gauche à droite avec un mince sourire. sourire qui était apparu sous les dires de la demoiselle. "oh c'est déjà mieux que rien. mais je te rappellerai cette promesse, ne t'en fais pas." il reposa enfin le sandwich sur l'assiette comme si de rien était. même s'il savait que la demoiselle allait râler. il restait assis à l'observer, levant les yeux au ciel sous le surnom que chuck venait de lui donner. "rabat-joie ? moi ? c'est mal me connaître. et je suis marrant ce soir. c'est juste toi qui me cherche. tu t'amuses à me narguer." il rit de plus belle par la suite. surtout en l'entendant accentuer la prononciation des quelques mots. elle était contrariée. et lui, ça l'amusait. "j'espère bien que tu rangeras. j'ai pas envie de tout nettoyer après toi. mais je t'aiderai. t'en fais pas. parce que monsieur est bien gentil avec sa petite sœur." et comme chuck, il insista que quelques mots, surtout ''monsieur'' et ''petite sœur''. il afficha une brève moue en entendant son ton froid. il détestait l'entendre lui parler ainsi. il détestait être fâché avec elle. "aller. boudes pas. et je te donnerai un tee-shirt, tu pourras choisir celui que tu voudras d'ailleurs. même mes préférés si tu veux." acte de générosité extrême. parce que ouais, d'ordinaire, il lui passait un tee-shirt qu'il ne mettait pas ou plus.
les débris ramassés, il leva le regard vers elle, lui souriant doucement. histoire qu'elle ne s'en veuille pas. "tu veux quoi à boire ? du soda ? de l'eau ?" il prit alors son verre, attendant sa réponse avant de la servir. il resta debout, venant s'appuyer contre le plan de travail. "tu voudras aller dormir de suite ou pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Jeu 7 Juil - 16:49

 Il connaissait mieux les boîtes que toi ? cela voulait donc dire qu'il y passait du temps. Ton coeur se brisa en milles morceaux mais tu ne laissas rien paraître, il ne devait pas voir qu'il te faisais souffrir avec des toutes petite phrase qui pour toi avait de l'importance mais pour lui aucune. Tu poussas un long soupir de désespoir. Lui gros tu ne pouvais l'imaginer, il avait un corps tellement parfait que non il ne pouvais surement pas être gros " Toi gros oh mon dieux; Tu imagines tu ferais comment pour te la pêter sur la plage ou dans la rue ? ". Tu allais croquer dans ton sandwich quand il l'attrapa avant toi pour croquer dedans. Tu le regardas avec des gros yeux et en ouvrant la bouche " Non mais Naïm, c'est mon sandwich". Oui quand tu mangeais un truc tu n'aimais pas vraiment que d'autre arrive à en prendre. Pourtant tu étais généreuse mais pas niveau bouffe. Tu aimais beaucoup trop ça pour oser en donner un seul petit bout. Tu lui tapas doucement l'épaule quand il parla qu'il allait te rappeler ta promesse, et malheureusement tu savais que c'était vrai Naïm n'oubliait rien ou presque. Tu éclatas de rire lui marrant ce soir c'était une blague ? Il était plus que pas marrant et tu savais que tu le cherchais mais quand même, il pouvait faire un petit sourire " Naïm, je te cherche pas c'est juste que... Non rien laisse tomber". Tu lui tiras la langue et le regardas dans les yeux " Ta petite soeur te remercie du fond de son petit coeur tout mignon" . Tu le suivis du regard en boudant et tu sautas sur place et manquas de lui tomber dessus quand il annonca que tu pouvais choisir son t-shirt comme une vraie gamine " Yeah mais j'ai trop de chance. tu sais que je t'aime toi". Oh oui que tu l'aimais mais plus qu'une simple relation frère et soeur , mais tu ne pouvais lui dire. Tu attrapas sa main pour aller tous les deux dans sa chambre ou devant son placard "Un jus de fruit mais je veux d'abord mais mettre en pyjama je suis pas vraiment à l'aise dans cette robe et elle pue la cigarette " OUI ta robe puait vraiment la cigarette. Tu le suivis et pris un t'shirt noir asses long pour cacher ce qu'il y'avais a cacher. Tu lui lâchas enfin la main pour te rendre dans la salle de bain en longeant les murs pour ne pas tomber et retiras délicatement ta robe que tu laissas tomber au sol. Tu enfilas le t-shirt qui t'arrivais au dessus des genoux et te regardas dans la glace de la salle de bain et t'attachas les cheveux en soupirant tellement tu faisais peur. Tu repris le chemin pour aller vers Naïm et touna sur toi même devant lui " je sui prête pour dormir". Tu regarda son lit et Naïm " tu peux dormir avec moi ? enfin je veux dire dans la même pièce j'aime pas dormir toute seule tu sais bien
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 339 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : rien de bien légal et définitif

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Jeu 7 Juil - 17:30

évidement, naïm n'avait pas remarqué que ses paroles avaient blessées la demoiselle qui se tenait devant elle. il ne se rendait que rarement compte de l'impact que ses mots pouvaient avoir sur chuck. non pas qu'il n'y faisait pas attention, mais il ne pensait simplement pas que la jeune femme interpréterait autrement ses dires, ou qu'elle ferait directement le lien avec d'autres choses. d'autant plus que chuck ne montrait quasiment rien. surtout dans des moments comme ceux-ci. elle ne lui facilitait pas la tâche. pas du tout même. naïm sourit faiblement en entendant le long soupire de désespoir de la demoiselle. elle semblait désespérée. réellement. et il rit, une nouvelle fois, sous les paroles de sa "sœur". "et bien, je ne pourrais plus le faire. ma vie serait triste. je m'ennuierai. j'aurai plus rien à faire." oh bien sûr, il exagérait le chose, pour rentrer le jeu de la demoiselle. comme il le faisait souvent. il le faisait pour s'amuser et pour taquiner la jeune femme. une fois une bouchée du sandwich prise, il leva les yeux vers chuck avec un petit sourire, se retenant de rire en voyant ses gros yeux. il savait très bien qu'elle détestait qu'on fasse cela. mais lui il le faisait souvent. juste parce qu'il savait que ça allait l'énerver un peu. "ouais, je sais. mais il avait l'air bon alors j'ai voulu le goûter." et il haussa les épaules, comme si ça allait de soit. enfin, ça allait de soit pour naïm. il piquait souvent de la nourriture dans les assiettes des autres, parfois sans que les principaux concernés ne s'en rendent compte. à table, il se faisait souvent engueuler pour ça. mais au moins, il n'y avait pas souvent de reste avec lui. parce qu'il vidait les assiettes des autres pour goûter leur plats. du moins quand les plats étaient différents. le jeune homme haussa les sourcils en l'entendant exploser de rire. au moins il l'amusait. "c'est juste que quoi ? termines ta phrase." il soutint son regard par la suite en souriant donc, sans pour autant lui répondre. il rit cependant en la voyant sauter sur place quand il lui annonça qu'elle pourrait choisir son pyjama dans son armoire. "bien sûr que je le sais." et il afficha un large sourire. un sourire qui dévoilait clairement toutes ses dents. il aimait particulièrement l'entendre dire des choses comme ça. c'est ce genre de choses qui pouvait suffire à le faire sourire pendant des heures. parce que ce petit bout de femme lui plaisait. bien plus qu'elle ne le devrait. il ressentait des choses pour elle, il n'était pas capable de mettre un mot dessus, mais il savait que c'était quelque chose de fort. bien plus fort que ce qu'il devrait ressentir pour elle. il la laissa prendre sa main dans la sienne, la suivant jusqu'à sa chambre. "je te servirais ça alors. t'as pas trop froid au fait ?" il prononça ceci en laissant ses yeux parcourir son corps assez peu couvert. mais rien de vulgaire. il n'avait pas relevé le fait que sa robe sentait le tabac. il ne pouvait rien dire là-dessus. lui-même fumait, alors il n'allait pas faire une remarque à ce sujet. naïm la regarda prendre un tee-shirt. un noir. banal mais assez long. heureusement qu'elle avait prit l'un des plus longs. histoire de cacher ce qu'il ne devait pas voir. il ne manquerait plus qu'elle se balade quasiment les fesses à l'air sous son nez. il attendit alors patiemment qu'elle ressorte de la salle de bain, posant son postérieur sur le bord de son lit. quand la porte s'ouvrit, il laissa ses yeux se poser sur elle, se retenant de venir se mordre la lèvre en la voyant ainsi vêtue. il la regarda tourner sur elle-même devant lui, souriant quelque peu. "il te va bien." il écouta ensuite sa question, hochant ensuite la tête. il savait très bien qu'elle n'aimait pas dormir toute seule. depuis qu'il est arrivé dans la famille il l'a comprit. "ouais, je vais dormir sur le fauteuil." il adressa d'un geste de tête la fauteuil qui se trouvait dans un coin de sa chambre. il se leva ensuite, venant planter un baiser sur son front. "bouge pas, je reviens." il s'éclipsa alors dans la cuisine, allant servir le fameux verre de jus de fruit pour chuck avant de revenir dans la chambre, lui tendant le verre. "et voilà, mademoiselle est servie." il lui sourit de nouveau en venant reprendre sa place sur son lit, la tête légèrement relevée pour observer la jeune femme qui se tenait devant lui. "t'as passé une bonne soirée sinon ?" il fallait dire que c'était un peu le principal. si elle rentrait dans un tel état, mais en ayant passé une bonne soirée, ça allait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Jeu 7 Juil - 20:56

 Tu n'avais pas finis ta phrase car tu étais complètement bourrée et tu ne voulais pas dire des choses que tu n'assumais pas. Tu avais juste envie d'être dans ses bras pour le sentir contre toi et en étant bourrée tu ressentais encore plus cela. Tu essayas de penser à autre chose pour ne pas trop imaginer cela. Tu lui fis un petit sourire mais non tu ne sais pas comment je t'aime Naïm, non tu ne le sais pas quand je pense à toi j'ai envie de t'embrasser, quand je t'imagines avec une autre femme j'ai juste envie de la tuer et de tuer et de me terrer dans mon lit pendant des semaines. Non tu ne sais pas que depuis que éprouves ses sentiments pour toi, j'ai plus aucun autre mecs en vu. Que je bois en boîte pour t'oublier mais que tout cela je ne pas te le dire. Tu regardais le sol pour ne pas craquer devant lui et souffla un bon coup . Tu attrapas sa main et ne la lâchas pas sentit sa chaleur te rassurais et te faisais le plus grand bien " L'alcool tient chaud " . Tu fis un petit sourire, c'est vrai que tu n'avais même pas ressentis le froid sur ta peau , tu avais chaud et c'était tant mieux. Tu avais donc pris le premier t-shirt qui te plaisais pour l'enfiler dans la salle de bain " Tu devrais savoir que tout me vas jeune homme" . Tu fis un petit sourire et t'installas à cotez de lui et le regardas partir tout en installant mieux sur le lit pour être bien confortable. Tu t'allongea carrément regardant le plafond en fermant doucement les yeux. Tu te redressas en entendant la voix de Naïm " Tu es le type parfait" . Tu bus une gorgée et le laissa s'installer et posas doucement ta tête sur ses jambes le verre dans ta main. SI tu avais passé une bonne soirée ? " On va dire que oui. Je suis jamais à l'aise dans ce genre d'endroit pour dire la verité. j'avais besoin de me changer les idées et cela à bien marché. Mais les hommes sont tous les même ou presque " . Tu redressas juste ta tête pour le regarder dans les yeux. Il savait ce que cela voulait dire " J'ai l'air tellement ridicule comme ca. Merci d'être dans ma vie Naïm " Voilà que tu commençais à faire tes tirades tristes. L'alcool était vraiment pas pour toi
Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 339 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : rien de bien légal et définitif

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Ven 8 Juil - 13:18

naïm évitait soigneusement d'être trop ivre aux côtés de la demoiselle. parce qu'il savait qu'il dirait tout ce qui lui passerait par la tête. il viderait son sac. il lui dirait tout ce qu'il ressentait pour elle. tout, vraiment tout. et le lendemain, il le regretterait. parce que dans un coin de sa tête, il savait que cette relation n'était pas tellement possible. parce que cette relation serait mal vue et sûrement pas tellement accepté par d'autres. et il serait même capable, dans un tel état, de l'embrasser. peut-être même d'aller plus loin si chuck ne le stoppait pas. il craquerait en fait. il se laisserait simplement aller, cédant à ses pensées déplacées pour celle qu'il est censé considérer comme sa petite sœur. le jeune homme hocha alors la tête sous ses dires. il savait très bien que l'alcool tenait chaud. qu'en étant ivre, on avait rarement froid, très rarement froid. c'est sûrement pour ça que les gars ivres avaient tendance à se mettre sans aucun souci torse nu. pour ça que les paris stupides de courir nu dans une rue en pleine nuit, étaient rarement refusés parce qu'ils allaient avoir froid. "c'est vrai ... j'espère que t'es pas tombé malade." il laissa sa main dans la sienne avant de la laisser filer se changer. il resta alors assis jusqu'à ce qu'elle sorte de la salle de bain, faisant sourire naïm. "j'oubliais. je vérifierai cette théorie un jour." et il ne blaguait même pas. il s'amuserait même, un jour, à lui faire essayer des tenues tout bonnement immondes, pour se moquer d'elle, mais aussi pour voir si cette tenue pouvait lui aller. le pire, c'est qu'il savait que ces tenues pourraient lui aller comme un gant. qu'il pourrait la trouver encore plus belle dans une telle tenue.
il fila remplir le verre avant de revenir dans la chambre, souriant en voyant chuck allongée sur son lit. elle se mettait à l'aise au moins. déjà par sa tenue, mais aussi par sa posture. et elle avait raison. le verre donné à la demoiselle, il sourit en coin. "et tu ne savais pas encore que je suis le type parfait ?" le ton de sa voix se faisait un brin arrogant avant qu'il ne laisse un bref rire franchir ses lèvres. un rire qui cessa dès qu'il reprit sa place sur son lit. il la laissa poser sa tête sur ses jambes, baissant alors les yeux vers elle, laissant ses doigts venir jouer avec ses cheveux. il caressait doucement son crâne par la même occasion. il écoutait attentivement sa réponse sans cesser ses gestes. comme quoi, il pouvait faire deux choses en même temps. "si t'aimes pas ce genre d'endroit, tu ne devrais pas y aller. et pour te changer les idées, tu pourrais juste faire une soirée tranquille avec des amis chez toi, ou venir ici. si ça va pas, tu sais que je suis là, non ?" là, il était de nouveau sérieux. parce que la jeune femme venait d'avouer à demi-mots qu'elle n'allait pas forcément bien. du moins elle avait besoin de se changer les idées. "et on est pas tous les mêmes. y'a des gars bien et des salops." et y' a une troisième catégorie. celle de naïm. celle des salops avec certaines personnes, principalement les filles, et un du gars bien avec ses proches. il la laissa ensuite relever sa tête en soutenant son regard. "dis pas n'importe quoi. t'as pas l'air ridicule." il leva les yeux au ciel avec un petit sourire. "et c'est à moi de te remercier d'être là. je sais pas ce que je ferais sans toi ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Sam 9 Juil - 0:14

Tu te sentais bien ce soir dans les bras enfin sur les jambes de Naïm. Tu pouvais fermer les yeux et te laisser aller . Tu savourais les caresses dans tes cheveux en fermant les yeux lentement pour en profiter plus. Tu adorais quand on te touchais les cheveux, cela avait le don de te rendre toute chose et de te détendre. Tu avais l'impression d'être dans un bateau tellement tu te sentais tourner. Le matelas de Naïm donnait l'impression d'être de l'eau et la couette des vagues. Tu tendis ton verre à naïm pour qu'il le pose sur la petit table et porte tes deux mains à ton ventre pour essayer de calmer le travail dedans. Tu relevas une main pour la porte à ta bouche doucement tu n'avais pas envie de vomir mais cela pouvait venir. Tu la passas devant tes yeux et les rouvris doucement "N'en rajoute pas trop Rowan". Tu lui envoyas un baiser avec les lèvres et fis un petit sourire et lui demandas de continuer ses caresses dans tes cheveux. Naïm avait raison pourquoi tu continuer à te rendre dans tes endroits comme ca ? Pour ne pas paraître ridicule auprès de tes amis ? Pour essayer de te dire que tu peux plaire ?. Tu poussas un long soupir " Oh tu sais je fais souvent des choses que je ne veux pas et ce que je veux faire je ne l'ose pas". tu essayas de faire un sourire mais tu compris qu'il ne fallait mieux pas. Tu passas ta main dans tes cheveux et effleura doucement la main de Naïm, tu la retiras doucement et ouvris les yeux "J'ai toujours peur de te déranger Naïm et j'ai pas vraiment envie de te soûler avec mes petits soucis". Tu te réinstallas correctement sur ses genoux "Tu es dans quelle catégorie toi ? ". Pour toi il était dans la meilleure catégories et merde tu n'en pouvais plus, tu te redressas doucement et le regarda dans les yeux . Tu étais totalement troublé par son regard, tu repensais à ta meilleure amie ce qu'elle t'avais dit . Elle avait sans doute raison mais tu ne pouvais pas rester la sans tester avec lui. Tu le regardas dans le blanc des yeux et quand enfin tu allais l'embrasser enfin tester quelques chose ta conscience reprenais le dessus et tu avais juste envie de lui dire de se taire. Tu te rapprochas de lui , tu avais vraiment envie de goûter ses lèvre, juste de l'embrasser,de sentir une fois la chaleur de son corps contre la tienne. Tu le regardas pour savoir ce qu'il pensait " Je vais me coucher". Tu te reculas mais avant de t'allonger tu lui posas une dernière question " Tu peux attendre que je m'endorme ?". Oui tu ne voulais tout simplement pas qu'il s'éloigne de toi c'était une facon de lui demander de dormir avec toi, tu savais pourtant que cela n'était pas sérieux
Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 339 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : rien de bien légal et définitif

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Sam 9 Juil - 0:48

quand chuck lui tendit son verre, il le saisit alors doucement, se penchant très légèrement en arrière pour venir déposer son verre sur la table de chevet. heureusement qu'elle n'était pas trop loin. il reposa ensuite toute son attention sur la jeune femme qui avait toujours sa tête sur ses cuisses, continuant ses gestes sur son crâne sous sa demande. la voir porter sa main à sa bouche l'avait fais quelque peu froncer les sourcils. "tu veux un médicament ? pour éviter que tu vomisses ou que tu ai mal au ventre ?" naïm a toujours été ainsi. à prévenir les divers risques. d'ailleurs un placard de sa salle de bain était exclusivement composé de divers médicaments. une vraie pharmacie. et pourtant, il lui manquait toujours quelque chose. à vrai dire, il rentrait dans de tels états, qu'il était obligé d'avoir de quoi se soigner. autant intérieurement que physiquement. son placard comprenait de tout. allant du simple doliprane, aux compresses. "c'est pas mon genre d'en rajouter à ce sujet, tu le sais bien." se faire appeler rowan. ça lui faisait drôle au début. parce que ça le rattachait à tout un groupe. parce qu'avant, on l'appelait juste naïm. la seule trace de l'existence de sa mère. ouais, elle doit bien être quelque part. mais le jeune homme l'ignore. et pour dire vrai, il ne ressent même pas e besoin, ou l'envie, de savoir où elle se trouve. lui, il a sa famille maintenant. ce n'est pas à lui de la chercher mais bien à elle de le chercher si elle en a l'envie. naïm ne put retenir un sourire en voyant chuck lui envoyer un baiser. il en rêvait presque de ce baiser. de sentir ses lèvres contre les siennes. leurs souffles se mêler. et il fut emporté par ces pensées. ces douces pensées. il partait loin. très loin. sans pour autant que cela ne se voit réellement. et il fut ramené sur terre en entendant chuck reprendre parole. ne pas oser faire ce que l'on veut réellement faire. cette phrase s'appliquait à merveille à naïm surtout dans la situation actuelle. il souffla d'ailleurs quelque peu, aussi discrètement que possible. "t'as pas à te forcer à faire des choses que tu ne veux pas faire. et pour le reste, prends ton courage à deux mains et fais-le. qui ne tente rien n'a rien." la phrase à peine sortit de ses lèvres qu'il sentit la main de la jeune femme frôler la sienne. prendre son courage à deux mains. c'était plus facile à dire qu'à faire dans certaines circonstances. "tu ne me saouleras jamais. et tu le sais. si je peux t'aider, dis-le moi. et si tu veux parler de tes soucis, je suis là. je serais toujours là." une promesse à peine voilée. parce que ouais, pour chuck, il serait toujours là. pas trop loin. mais pas trop sur son dos non plus, pour la laisser quand même vivre un peu. pour chuck un peu plus que pour le reste de la famille d'ailleurs. mais ça n'a jamais été un secret. depuis qu'il est arrivé, il a toujours été plus proche de chuck que de ses "parents" ou de son autre "sœur".
chuck venait à peine de poser sa question que naïm réfléchissait déjà. une réflexion qui fut coupée par la demoiselle qui se redressait. et elle s'approchait. son visage s'approchait quelque peu. et les yeux de naïm scrutèrent avec attention son visage, chutant finalement sur ses lèvres. lui, il ne bougeait pas. il aurait pu combler l'espace qu'il y avait entre leurs lèvres, mais il n'a pas osé le faire sur le coup. et voilà qu'elle reprenait parole pour dire qu'elle se couchait. il hocha alors simplement la tête en restant assis. droit comme un piquet. il ne bougeait pas. il lui fallu quelques instants pour remettre ses idées en ordre. chamboulé. voilà ce qu'il était. et tout cela à cause de ce simple geste de la jeune femme. un geste pourtant banal puisqu'elle n'avait rien tenté. ou rien de flagrant. "euh ... je suis dans une troisième catégorie. une mixte." il se coucha à ses côtés pour simple réponse à son autre question, lui faisant face avant de se lever pour aller éteindre la lumière, allumant simplement sa lampe de chevet. il reprit sa place aux côtés de chuck, reprenant par la même occasion ses paroles. "mi salop, mi bon garçon. ça dépens avec qui." il haussa les épaules en laissant l'une de ses mains venir glisser une mèche de cheveux derrière son oreille, caressant ensuite doucement sa joue avec le bout de ses doigts. il se rapprocha quelque peu, l'entourant de ses bras en la calant contre lui.
puis, il réfléchit un petit instant. c'était le moment ou jamais, non ? elle était ivre et peut-être qu'elle ne se souviendrait de rien le lendemain. et sa réaction serait la plus sincère possible à ce moment là. si elle n'était pas intéressée, ou choquée, elle le ferait clairement comprendre. elle ne tournerait pas autour du pot pour ne pas le blesser, ou plutôt le vexer. alors il profita de cette proximité pour abaisser simplement son visage, profitant du fait que celui de chuck soit légèrement levé. il s'approcha lentement, prenant grand soin de détailler son visage et chaque expression qui pouvait s'y lire. et après un court instant qui paru cependant une éternité pour naïm, il déposa ses lèvres sur les siennes. un bref contact puisqu'il recula ensuite très légèrement son visage en attendant la réaction de chuck. en attendant une gifle ou des hurlements surtout. il ferma d'ailleurs les yeux, venant appuyer son front contre le sien.

_________________

Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Sam 9 Juil - 23:26

Tu le regardas "Non ca va allait merci beaucoup". Bien sûr que tu en voulais un , mais tu ne voulais surtout pas qu'il se lève non tu voulais qu'il reste avec toi. Tu ne voulais surtout plus qu'il s'éloigne même pour aller dans la salle de bain qui n'était vraiment pas loin, mais rien que de l'imaginer se lever te faisais mal. la douleur était moins fort que l'envie d'être avec lui, tu savais pourtant que c'était pas normale mais comment tu pouvais combattre ses sentiments ? Tu n'en avais pas la force de toute façon et surtout pas ce soir. Un sourire se dessina sur tes lèvres encore rouge du dernier rouge à lèvre de chez Lush "Si je tentes, je sais que plus rien ne va être comme avant et je ne sais pas si la personne le veux " .Oui tu ne savais vraiment pas ce que Naïm ressentait peux être que pour lui être proche de toi était totalement normal pour un frère. Il serait toujours là ? Vraiment même si un jour tu lui annonçais tes vrais sentiments ? Si un jour tu le regardais et l'embrasser comme tu en rêvais depuis maintenant longtemps, trop longtemps. Tu venais de te redresser pour l'embrasser oui tu en mourais d'envie, oui tu avais envie de toucher ses lèvres mais sans savoir pourquoi tu t'étais ravisé. peux être la peur de voir sa réaction , la peur de son regard sur toi, ce regard que tu aimais tant quand il se posait sur toi . Tu venais de baisser la tête pour éviter de l'embrasser. Tu relevas les yeux "Arrête Naïm tu es loin d'être un salop, tu es un mec en or, regarde comme tu es avec moi à toujours prendre soin de moi et toujours à faire attention aux gens autour de moi ." Oh oui un mec en or, même si tu le connaissais pas vraiment quand il était en couple, tu le connaissais le reste du temps et vraiment Naïm était juste parfait. Pourquoi il était parfait ? Pourquoi tes parents avaient pas adoptés connard de première, le mec que tu aurais haïs depuis ton enfance ? Ou pourquoi pas carrément une fille comme ça pas de problème pas toutes ses questions et pas de sentiments. Tout d'un coup tu en voulais à tes parents, trop de sentiments venaient d'arriver en toi et tu n'arrivais plus à les contrôler, tu avais trop chaud beaucoup trop chaud. Tu te redressas pour dormir et surtout lui demander de dormir avec toi, oui tu ne voulais pas dormir toute seule ce soir vraiment pas. Tu ne t'y attendais vraiment pas quand ses lèvre se posèrent sur les tiennes. Mon dieu tu attendais ce moment depuis tellement longtemps mais pourquoi quand tu étais bourrée , il voulais juste en profiter ? Tu sentais ton coeur battre à 100 à l'heure, des frissons sur tes bras et ta tête exploser. Tu ne voulais que ce moment s'arrête jamais, tu voulais avoir le pouvoir d'arrêter le temps, de bloquer tout pour juste vivre ce moment encore et encore.

Tu sentis son front contre le tienne et ton souffle se faire plus vite. Tu ne savais plus quoi dire et quoi faire. tu resta silencieuse quelques minutes et murmuras " Naïm..." . Tu posas ta main sur son torse pour savoir si c'était vrai. Oui c'était bien vrai il venait de t'embrasser. Naïm venait de réaliser ton rêve, le rêve d'avoir un contact avec ses lèvres depuis bientôt 1 an. Tu te reculas de quelques centimètres pour regarder ses yeux et baissas les tient, tu ne pouvais que murmurer "C'est trop dur ". Tu redressas la tête et l'embrassa plus longuement et avec plus de passion, tu te reculas ensuite pour le regarder cette fois-ci vraiment dans les yeux "Naïm tu sais ce que tu es entrain de faire?" Toi même tu ne le savais plus vraiment .
Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 339 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : rien de bien légal et définitif

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Dim 10 Juil - 1:15

naïm l'écouta donc sans bouger. il ne voulait pas bouger en fait. mais il ne voulait pas la laisser souffrir en silence. mais elle ne semblait pas vouloir de médicament. tant mieux. "de rien. si t'as besoin de quoi que ce soit. pendant la nuit ou demain, n'hésites pas à fouiller un peu partout, tu trouveras sûrement ce dont tu as besoin." il se contenta alors de lui adresser un petit sourire tout en restant assis sur le bord de son lit, ses pieds reposant au sol. pieds nu, il sentait la moquette de sa chambre lui caresser les pieds, mais c'était largement plus agréable que le carrelage de la cuisine, ou celui de la salle de bain. de toute manière, le jeune homme passait le plus clair de ses journées, chez lui, pieds nus. une vieille habitude. surtout une flemme phénoménale de chercher ses chaussons partout dans l'appartement et de sa casser la tête à trouver deux chaussettes identiques dans son armoire. puisque oui, comme tout le monde, naïm subissait la perte de ses chaussettes, enfin une de chaque paire. pourtant, il était persuadé que brax n'en avait encore mangé aucunes. il n'avait jamais réussi à en prendre une. et heureusement. "si tu n'essaies pas, tu ne verras pas si la personne le veut ou non. et puis si ça change quelque chose, c'est que cette personne ne tient sûrement pas assez à toi pour passer au-dessus de ça." et il le pensait réellement. si quelque chose venait troubler sa relation avec chuck, naïm passerait sûrement au-dessus pour ne pas la perdre. il pourrait passer au-dessus de tout, ou presque. tout sauf au-dessus d'une quelconque trahison. parce que ouais, si chuck venait à lui faire un coup dans le dos, il ne pourrait pas le lui pardonner. il ne voudrait même pas le faire pour dire vrai. tout simplement parce que ça serait le truc auquel il ne s'attendrait pas. le truc qu'il n'aurait jamais pensé de sa part.
couché à ses côtés, il l'écouta alors, hochant doucement la tête. avec elle, c'était un ange. réellement. il était aux petits soins. "t'es une privilégiée. je ne suis pas comme ça avec tout le monde. c'est même loin d'être le cas." les personnes avec qui il se comportait comme un gars bien, elles se comptaient sur les doigts de ses mains. il s'agissait uniquement de sa famille, soit ses parents adoptifs, chuck et sa grande sœur, ainsi que ses quelques bons amis. les seules personnes qui comptaient un tant soit peu pour lui. les personnes qui pouvaient compter sur lui, comme lui pouvait compter sur eux. ça allait dans les deux sens, évidement. il n'allait pas se comporter comme le plus merveilleux des amis avec une personne qui le traiterait comme un moins que rien. là, il agirait comme le plus beau des salops.
son front contre le sien, les yeux clos, il sourit en l'entendant prononcer ainsi son prénom. un sourire discret. un sourire qui se fana quelque peu en sentant sa main se poser sur son torse, s'attendant à ce qu'elle le repousse. si ça avait été le cas, inutile de dire qu'il serait très certainement sortit précipitamment de la chambre, peut-être même de l'appartement. il n'aurait plus osé la regarder dans les yeux de la soirée, espérant simplement qu'aucun souvenir ne lui reste le lendemain. heureusement, elle ne le repoussa pas. elle fit même l'exacte opposé puisqu'il sentit rapidement ses lèvres contre les siennes. il répondit évidement au baiser, avec tout autant de passion, l'une de ses mains venant se poser sur sa joue, simplement pour approfondir le baiser qu'elle finit par rompre. il rouvrit alors les yeux, observant chuck quand elle prit parole. et il resta muet un moment. simplement parce qu'il ne savait pas quoi répondre. "non, j'en sais strictement rien. mais je m'en moque." il était sincère au moins. il ne savait vraiment pas ce qu'il faisait, il ne savait pas ce qui lui passait pas la tête, ni même ce qu'il ressentait pour elle, mais il savait simplement qu'il voulait l'embrasser. qu'il voulait sentir ses lèvres contre les siennes encore longtemps. "je veux juste t'embrasser encore et encore et encore." et il ne se fit pas prier, venant de nouveau poser ses lèvres sur les siennes, profitant du moment.

_________________

Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Lun 11 Juil - 11:09

Te voilà entrain de goûter les lèvres de Naïm. C'était un moment merveilleux , tu sentais des boules dans ton ventre, ta tête exploser et pourtant une petite voix te dis de tout stopper, que demain au réveil tu allais tout regretter. Tu fermas doucement les yeux pour laisser cette petite voix partir, pour laisser tes pensées réalistes s'enfuir loin de toi. Ses lèvre étaient si douces, c'était un vrai bonheur de l'embrasser. La vie te réservais beaucoup de surprise et celle-la tu ne t'y attendais pas du tout. Tu penchas la tête quand il posa sa main sur ta joue. Sentir son corps contre le tient était tout simplement parfait "Je voulais ce moment depuis tellement longtemps".Tu en disais trop, tes sentiments étaient décuplés, il fallait que tu arrêtes pour ne pas trop de dévoiler mais tu n'y arrivais pas,tu voulais vraiment lui dire tout ce que tu avais sur le coeur. tes yeux s'ouvrirent pour regarder le visage doux du jeune homme, tu caressas sa joue avec douceur et mis sa tête contre son torse.

Naïm avait le don de te rendre toute chose, de faire de toi une adolescente amoureuse d'un stars. Chuck tu étais vraiment ridicule mais c'était plus fort que toi, tu lui attrapas le bras et te couchas à ses cotez avec son bras autour de toi. Tu avais besoin de le sentir contre toi, de savoir que c'était vrai, de savoir qui ne se servait pas de toi. le cauchemars c'était qu'il profite de toi, tu étais bourrée après tout . Ta tête se tourna pour le regarder face à face, tu étais seulement à quelques centimètres de lui encore une fois. Tu essayas de faire un petit sourire "J’espère que tu ne vas pas le regretter". Mais pourquoi tu sortais cette phrases comme ça. Tu le regardas [color=#cc3399" Désole je vais arrêter de parler"[/color] . tu l'embrassas encore une fois et ferma doucement les yeux des rêve pleins la tête et des étoiles dans les yeux. Tu te collas à lui en appréhendant le réveil comme jamais.

La nuit passas rapidement. Tu te réveillas doucement et regardas Naïm qui dormait encore d'un sommeil profond, tu l'avais réellement embrassé. Tu posas ta main sur ton front. La réaction de Naïm te faisais vraiment peur. Ton corps se relevas laissant le drap tomber sur le cotez pour te rendre dans la cuisine. La cuisine te paraissais  grande et cet appartement tellement inconnu. Tu pris place sur un tabouret la tête dans les mains. Tu te redressas pour te lever et prendre une tasse pour boire un café essayer de te changer les idées quand tu entendis des pas. Ton ventre se serra d'un coup, tu avais peur réellement peur " Naïm". Tu avais de lui sauter dessus et l'embrasser comme jamais sentir encore ses lèvres contre les tiennes. Tu allas vers lui pour l'embrasser  
Revenir en haut Aller en bas

avatar

(MESSAGES) : 339 (INSCRIPTION) : 04/07/2016

(METIER) : rien de bien légal et définitif

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   Mar 12 Juil - 22:36

leurs lèvres se mouvaient en parfaite synchronisation, comme si elles étaient faites pour se retrouver les unes contre les autres. naïm ne pouvait d'ailleurs que sourire, parce que ce moment, il l'attendait depuis un bout de temps, sans même penser qu'un jour, il aurait le courage de prendre les devants. prendre les devants avec les autres, il n'y a aucun souci, mais avec chuck, c'était plus difficile. parce qu'il y avait gros en jeu. parce que si elle le repoussait, tout changerait. enfin, tout changerait dans tous les cas. mais pour le moment, le jeune homme préférait ne pas y penser. sinon ça risquerait de gâcher le moment. sa main contre sa joue, il laissa son pouce caresser doucement sa peau, effleurant tout juste son épiderme. comme s'il touchait la chose la plus fragile au monde et qu'en appuyant un peu trop ses gestes, elle allait se briser. en entendant les paroles de chuck, naïm sourit une nouvelle fois. un sourire pour simple réponse puisqu'il n'était pas le genre de personne à se dévoiler de la sorte. surtout pas sobre. mais ça le rassurait de savoir qu'il n'était pas le seul à avoir attendu ce moment. que la demoiselle n'agissait pas simplement sous l'effet de l'alcool et qu'elle désirait, au moins un minimum, cet échange. quand chuck caressa sa joue puis posa sa tête sur son torse, le jeune homme décala sa main sur son crâne, comme précédemment, pour caresser doucement cette partie de son corps, jouant par la même occasion avec une mèche de ses cheveux.
naïm laissait chuck agir, restant alors couché à ses côtés, son bras enroulé autour d'elle. la maintenant ainsi contre lui. il aimait l'avoir contre lui. c'était un contact pourtant presque banal, mais ça avait quelque chose de rassurant. sûrement parce que ça montrait qu'elle ne regrettait rien pour le moment. il l'écouta avant de rire faiblement. "je ne vais rien regretter. et tu peux continuer de parler, moi ça ne me dérange absolument pas." il prononça ceci en baissant les yeux afin de l'observer avec un petit sourire. il répondit à son baiser, profitant encore du contact entre leurs lèvres avant de la laisser tomber dans les bras de morphée. lui, il resta l'observer dormir un moment. puis, il ferma les yeux et s'endormit paisiblement. un sourire aux lèvres. sur le moment, il ne se souciait aucunement du réveil, il s'en moquait même totalement. il ne pensait à rien sauf au moment présent.
naïm dormait paisiblement, profondément aussi d'ailleurs. il ne sentit même pas chuck quitter ses bras puis le lit. mais inconsciemment, il s'en rendit compte puisqu'il bougea pour s'étaler un peu plus sur le lit. et après une dizaine de minutes, il se réveilla, sans pour autant ouvrir les yeux. il se fit un rapide récapitulatif de la veille. alors, il ouvrit les yeux et fronça les sourcils en voyant que chuck n'était plus là. immédiatement, il se dit qu'elle était partit en douce quelques heures auparavant. mais il entendit du bruit dans la cuisine, chose qui le fit se lever. il ouvrit la porte de sa chambre et s'avança vers la cuisine, observant alors un court instant chuck, debout, tournée vers la cuisine. il ne savait pas vraiment si elle savait qu'il était là, et alors qu'il allait manifester sa présence, il entendit chuck prononcer son prénom. il sourit alors faiblement quand elle s'approcha et une fois qu'elle fut à sa hauteur, il ne savait plus trop quoi faire. l'embrasser ? lui embrasser la joue ? alors il choisit une toute autre option, lui embrasser le front. et quand il recula son visage, il laissa ses yeux détailler celui de chuck. "hum ... désolé ... je savais pas trop quoi faire là ..."

_________________

Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(NAIM) TÔT OU TARD, LA VIE TE DONNERA CE QUE TU MÉRITES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tot ou tard, la vie te donnera ce que tu mérites - Kathelyn Abigail Black
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» apres l' heure, c'est trop tard
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» Tôt ou tard ici bas, tout se paye. [PV Molly]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
curses of cupidon :: TROISIEME FLÈCHE ◊ la ville de nelson :: Quartier social :: Homes-